A LA UNENouvelles des Regions

Labé: battu par des agents de la garde communale, Alseny Diallo portefaix succombe à l’hôpital

Copieusement battu il y a environ deux semaines par deux agents au service de la garde communale  puis admis à l’hôpital régional  de Labé  dans un état d’hypertension sévère  et de traumatisme corporel grave, les médecins  avaient déclaré que le pronostic vital de celui qui delirait à sa reception n’est plus immédiatement en jeu.

pourtant, quelques jours après un traitement initial Alseny Diallo a été  référé  au CHU d’Ignace Deen où  il a rendu l’âme dans la journée du samedi 28 mai 2022.

La triste nouvelle a été  portée  aux autorites administratives et aux responsables de sécurité  avec en toile de fond une famille éplorée qui a choisi d’ester en justice.

joint au téléphone ce matin, le commandant de la garde communale Ousmane Bah nous a furtivement parlé du décès:

<<C’est avec tristesse que nous avons appris le décès du jeune homme et nous avons directement pris toutes les dispositions.

Là, nous sommes au marché pour les opérations de deguerpissement mais nous en parlerons plus tard…>>

Notre rédaction a aussi joint le procureur près  le TPI de Labé Amadou Oury Diallo qui nous a expliqué que les deux auteurs des faits sont aux mains de la sécurité  et qu’une information  judiciaire a été  ouverte et qu’il s’était  personnellement  investi pour que le vice maire fasse le necessaire pour les soins et l’évacuation du blessé.

A LIRE =>  Labé: les travailleurs de la radio Espace Foutah suspendent leur grève (communiqué)

Aussi, le magistrat a rappelé qu’au moment du dépôt de la plainte des familles on parlait de coups et blessures volontaires et qu’avec le décès d’Alseny Diallo on passe à une autre qualification qui peut être coups et blessure ayant entrainé la mort

pour rappeler les faits, Alseny Diallo, la victime avait été  appréhendé après une course, lui qui était  portefaix et sa charette lui avait été  confiquée par les services de deguerpissement qui l’avait conduite au siège  de la garde communale.

Selon un proche de la victime, au moment des faits le portefaix a tenté de récupérer son outil de travail de force et a rencontré la résistance  des agents qui lui ont passé  une mémorable  correction.

Tkillah Tounkara 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »