La journée ville-morte lancée par l’opposition est plus ou moins bien suivie à Conakry selon les principaux axes routiers de la capitale. De la Cimenterie à Cosa sur la route « le prince », les commerces sont quasiment fermés de même que certaines écoles privées et la circulation faiblement observée.

Devant certaines boutiques et d’autres magasins, l’on voit assis les occupants, parfois le portable en main, les yeux rivés sur la circulation et les mouvements de quelques groupuscules de jeunes ou de passages des forces de sécurité. Ces dernières seraient d’ailleurs fortement présentes à Cosa et Cimenterie, dans la commune de Ratoma, a constaté sur place Aminata.com.

Entre Hamdalaye et Bambéto, des accrochages ont été signalés en début d’après midi, entre loubarts et forces de sécurité. Les premiers cherchant à empêcher la circulation que les autres protègent aux moyens de gaz lacrymogène.

Pour l’heure aucun bilan n’est connu même si dans l’ensemble c’est un calme précaire qui domine. Par contre sur l’auteroute Fidel Castro, les activités continuent et la circulation, plus dense. Cependant le grand marché de Madina reste morose à cause de la fermeture de la plupart des magasins et boutiques.

B.Abdallah et Barry Aliou pour Aminata.com

PARTAGER