orange guinee guicopres uba guinee votre

Kindia : 5 morts et 3 blessés graves dans un accident de circulation

Un accident de la circulation s’est produit dans la matinée du mardi 27 mars 2018 aux environs de 9 heures sur la nationale Kindia-Mamou. C’est un camion benne en provenance de Kindia pour une mine de brique qui s’est renversé dans un ravin dans le virage de sèguèya non loin de la commune urbaine de Kindia.  Le bilan fait état de 5 morts et 3 blessés graves.

Salon nos informations, c’est le chauffeur qui a perdu le contrôle de son engin.  Ce Camion de marque IVECO immatriculé RC 2456 AM est transporteur de brique et autres matériels de construction. Parmi les victimes, figurent   les apprentis et les porteurs de brique. Le chauffeur quant à lui, suit actuellement des soins à l’Hôpital régionale de Kindia. Interrogé, le syndicat des  transporteurs de sable et de gravier s’est exprimé en ces termes : « c’est le véhicule d’un de nos petits qui a fait l’accident. Il était parti pour prendre des briques. Il y a eu  4 morts sur place. Arrivé à l’hôpital, une autre victime a succombé à ses blessures », a expliqué Boubacar Baldé.

Admissent d’urgence à l’hôpital régionale de Kindia, les corps des défunts se trouvent jusqu’au moment où nous quittions sur les lieux, à la morgue. Les blessés quant à eux, suivent actuellement des soins à la chirurgie. Au dire du surveillant général au service des urgences à l’hôpital régional de Kindia Abdoulaye Camara, leur pronostic vital n’est pas engagé.

«Nous avons reçu 5 cas d’accident ce matin, tous des garçons. Ils avaient des traumas crâniens, sans perte de connaissance initiale plus plais contuse de la région frontale.   Et une fracture au niveau du coud gauche. On a fait des sutures, après on a procédé à la réanimation et d’autres sont déjà transférés à la chirurgie pour la suite du traitement.  Parmi ceux qui sont partis à la chirurgie, un vient de succomber à ses blessures. Mais avant ça, il y a eu 4 dépôts de corps à la morgue. Ce qui fait 5 morts », a précisé Abdoulaye Camara, surveillant du service des urgences médicochirurgical.

Ces derniers temps, nos routes ont endeuillé plusieurs familles. Le nombre d’orphelins se multiplie du jour au lendemain. L’accès de vitesse, la défaillance du système de freinage ou encore l’état des routes, sont entre autres les raisons invoquées.

Abdoulaye Bangoura correspondant d’Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »