Katougouma, Natampou, Diakhabya, … ces localités qui louent les efforts de la SMB pour le respect des normes environnementales
Noter l\'article

Le centre ville de Boké, préfecture minière de bauxite par excellence a été secouée par trois jours de violence. Des agitations qui ont coûté la vie à deux personnes et enregistré des dégâts matériels importants. Loin des cris et de violences du centre administratif, on y voit des nombreux villages bénéficiaires des infrastructures communautaires grâce à l’implantation des nouvelles entreprises minières. C’est le constat de notre correspondant membre de l’AJTIE.

Ce consortium de journalistes a effectué une mission d’enquête dans des nombreuses localités telles que Katougouma Natampou pour s’imprégner des réalités des citoyens évoluant dans les zones minières à Boké. L’environnement, l’emploi des locaux, addiction d’eau, les villageois réagissent sur leur condition de vie depuis l’arrivée des sociétés minières. Contrairement à certaines informations distillées dans certaines presses, les normes environnementales sont respectées dans des différents coins que notre association a traversés. C’est le cas de la Société minière de Boké (SMB).

Dans sa vision à court, à moyen et à long terme, la SMB s’est dotée d’un plan environnemental ambitieux. Un plan qui intègre notamment la gestion des déchets et la limitation au maximum de la pollution de l’air occasionnée par l’émission de poussière. C’est pour cela, tout récemment, en droite ligne de sa volonté de réduction de la pollution, la SMB a procédé ce mercredi 19 mai au pavage d’une route de longue de 16 kilomètres avec 7 mètres de largeur. Cette infrastructure routière  joint Kaboye au centre-ville de Boké.  Cette route  permettrait non seulement aux engins de consortium de circuler sans émettre de poussière mais aussi améliorerait considérablement la fluidité de la circulation. Une réalisation qui visiblement a séduit un grand nombre de nos compatriotes.

Pour revenir à l’environnement, des villageois des localités citées ci-haut contactés par nos correspondants locaux se disent agréablement surpris du strict respect des normes environnementales dans leur contrée. Issa Soumah, père d’une grande famille de Natampou, se félicite de la conservation de sa rivière où il se baignait depuis sa tendre enfance.

 “Quand cette société (SMB) est venue les gens disaient que nos forêts et nos marigots allaient disparaitre. Après deux ans de leur installation, c’est le contraire qu’on a vu. Nos marigots sont restés intacts. Je remercie la SMB pour ce gigantesque travail“, explique ce sexagénaire.

Même son de cloche chez Mariam Sylla, qui se dit satisfaite du forage réalisé par la société.  “C’est un bijou qui nous épargne de longue distance de marche pour se procurer de l’eau. Avec la SMB, nous buvons de l’eau potable. Depuis l’arrivée de cette société  nous n’avons enregistré aucun cas de diarrhées. Pourtant, c’était une maladie qui nous fatiguait beaucoup“, explique madame Sylla qui tient un commerce.

A Baniré, des villages qui ont bénéficié des infrastructures communautaires ont vu les conditions de vie de leurs habitants sensiblement évoluées. Un grand nombre des jeunes de cette localité sont entre les zones minières et leur village.  “Grâce à la SMB beaucoup de nos fils ont eu de travail et commencent à se prendre en charge. Personnellement, j’ai mon fils aîné qui s’est marié à travers les économies de son salaire“, explique Elhadj Boureima Sylla, un des notables du lieu.

Entre respect des normes environnementales et réalisations des infrastructures de services sociaux de base, les citoyens des villages traversés par la SMB saluent les efforts de cette société et promettent de continuer à la soutenir.

Amara Camara

PARTAGER