A LA UNEEconomie

Conakry: tenue d’un atelier de restitution des résultats de l’évaluation de l’espace fiscal de dix communes de la Guinée

Le gouvernement guinéen à travers le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation et celui du Plan en partenariat avec le programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’UNCDF et l’UNICEF a organisé un atelier de restitution des résultats de l’évaluation de l’espace fiscal des communes de Boké, Kamsar, Sangaredi, Boffa, Koba, Kindia, Samayah, Mamou, Dounet et Labé ce 25 juin 2021 à Conakry.

Selon les organisateurs, cette évaluation fiscale s’inscrit dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie de financement des Objectifs du développements durables (ODD) qui entend mettre en place un cadre de concertation des acteurs privés et publics, de la société civile et des partenaires au développement autour du financement des ODD afin d’accélérer l’atteinte de leur cible.

Interrogé, Alpha Boubacar Diallo coordinateur du projet d’appui à la gestion des redevances minières a dit l’atelier est organisé dans le but de restituer ce qui a été réalisé dans cinq communes urbaines et cinq communes rurales du pays. 

 « L’objectif de cet atelier était de présenter l’ensemble des partenaires du programme conjoint les résultats de l’évaluation de l’espace fiscal des communes ciblées par mission, mais aussi de débattre des contraintes et atouts liés à la mobilisation des ressources au niveau des collectivités locales afin de proposer des pistes de solution en vue d’améliorer la mobilisation des ressources locales« , a-t-il fait savoir.

A LIRE =>  Les applications du groupe Facebook reprennent progressivement du service

De son côté, Doumbouya Abdoulaye de la direction nationale du développement local relevant du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation déplore la faiblesse des ressources mobilisées au niveau de ces collectivités parce que la fiscalité repose sur les recettes locales. 

Pour sa part, Moussa Fanta Camara, représentant du ministère de la Coopération et de l’Intégration africaine, a dit que le rapport présenté prouve qu’il y a suffisamment de problèmes au niveau local dans la mobilisation des fonds au niveau local.

 « Avec ce projet, on s’est rendus compte qu’on a un problème de mobilisation de fonds au niveau local par rapport au financement du développement durable. Parce que le rapport présenté nous prouve qu’il y a suffisamment de problèmes au niveau local dans la mobilisation et c’est soit par ignorance ou soit parce qu’il y a d’autres investissements qui viennent tels que l’Anafic et autres qui rendent nos communes un peu paresseuses dans la mobilisation des fonds et ressources« , a-t-il fait savoir.

Pour lui, il faut un effort pour amener nos communes à pouvoir mobiliser les ressources internes dans le but de financer les ODD. 

À l’issue de l’atelier, il est attendu que les partenaires du programme conjoint soient suffisamment informés sur les résultats de l’évaluation de l’espace fiscal des dix communes cibles et que leurs observations soient prises en compte dans la rédaction du rapport final de la mission ; Le département (MATD) dispose des informations sur l’état des lieux de l’espace fiscal de l’échantillon et la prise en compte de l’atteinte des ODDs au niveau des communes.

Mohamed Ali Barry pour Aminata.com

A LIRE =>  Opérations anticorruption:La Côte d’Ivoire donne le bon exemple

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks