Rate this post

La 61eme Journée Internationale de la fête des femmes à été célébrée ce mercredi, 8 mars 2017 , en Guinée. Le thème retenu de cette année par le système des nations unies est :”construire des alliances pour l’égalité des sexes et autonomisation des femmes dans le monde du travail en mutation”

Cette commémoration a connu la grande mobilisation des femmes guinéennes, des institutions, des corps diplomatiques accrédités en Guinée tous chapeautés par le président de la République.

Dans son allocution, la ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Sanaba kaba a indiqué:”l’autonomisation des femmes n’est pas l’une des solutions. Mais la seule solution qui permet de lutter efficacement contre la pauvreté et de prendre des décisions concernant leurs vie, de gérer et de contrôler leurs activités afin d’en profiter leurs environnement . ” estime t-elle.

Pour sa part, la représentante du système des nations unies, Séraphine Wakana dira “le déséquilibre qui caractérise depuis toujours des relations de pouvoir entre hommes et femmes exposent les femmes et des filles davantage de discrimination. En Guinée comme ailleurs dans le monde nos traditions, nos valeurs cultuelles et nos régions continuent d’être utilisées comme des prétextes de protection à l’égard des femmes. “à fait savoir Wakana.

Prenant l’exemple sur la Guinée, la représentante des nations unies a souligné que, les violences faites aux femmes demeurent un obstacle de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.
Elle a également rappelé que ” les statistiquent montrent que, 92 pourcent des femmes guinéennes âgées de 15 à 49 ans sont affectées par les violences et 63 pourcent de filles se marient à l’âge de 18 ans ” déclare t-elle.

De son côté le président Alpha condé a promis d’accompagner les femmes pour leur autonomisation car dit-il les femmes guinéennes viennent de loin, elles ont beaucoup subi rappel le président Condé.

Dans le même registre le président promet encore d’accompagner les femmes qui est d’après lui une nécessité et un devoir pour le gouvernement à travers la MUFFA. “Vous devrez renforcer l’autonomisation des femmes. Nous allons accompagné afrilend banque et les autres banques. Vous avez attendu l’engagement du roi du Maroc d’accompagner les femmes dans le cadre de la culture maraîchers à Conakry . Il faut que les femmes s’engagent dans la culture maraîchers qui permettent de baisser les prix des condiments sur le marché “a-t-il déclaré.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com
Tel. +224622344542
Zezeguilavogui661@gmail

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here