orange guinee guicopres uba guinee votre
Madame Bangoura Maimouna Yombouno, président de l'ONG APAF
Madame Bangoura Maimouna Yombouno, président de l'ONG APAF

Humanitaire : L’ONG APAF remercie la banque UBA pour son engagement en faveur des enfants (entretien)

La Fondation UBA a décidé de soutenir l’Association pour la promotion et l’autonomisation des filles en Guinée (APAF) dans la formation des enfants en technique de photographie et de maquillage. Ce lundi 03 décembre 2018, la présidente de l’ONG APAF a accordé un entretien à notre rédaction où elle s’est largement exprimée sur le projet. A cette occasion, certains bénéficiaires ont exprimé leur point de vue dont nous vous proposons de lire l’intégralité en dessous. 

Aminata.com : parmi tant d’autres, votre ONG vient de bénéficier d’un soutien de la part de la fondation UBA. Quels sont vos sentiments ? 

Maïmouna Yombouno: Tout d’abord je remercie la fondation UBA pour la confiance porté sur notre ONG Association pour la promotion et l’autonomisation des filles en abrégé APAF je ne pourrai que dire un grand sentiment de joie pour moi car c’est la première fois qu’une telle initiative avec les enfants soit organisée avec succès, surtout pour cette génération avec la haute technologie, comment prendre les photos et se maquiller, qui peut surtout leur servir à l’avenir pendant les vacances.

Quel appel lancez-vous aux enfants bénéficiaires pour la pérennisation de ce qu’ils ont reçu de la fondation UBA ?  

Je leurs dirai d’en prendre soin et d’en faire bon  usage.

A LIRE =>  Covid-19/Dakar : cris de cœur des guinéens devant l'ambassade de la Guinée

 Les parents ont-ils été consultés avant la sélection des enfants ?

Je pense que les parents n’ont pas été consultés, c’est l’école qui a fait la sélection car la direction était mieux placée pour le faire.

Donner un métier aux enfants à cet âge ne va pas jouer sur leur formation à l’école ?

Non, je pense que même entre eux ils pourront s’en servir.

Bénéficiaires

Fille : Tu as suivi une formation dans l’art du maquillage. Quelles sont tes impressions et que comptes-tu faire avec ce savoir ?

Réponse: j’étais surpris de la manière et du style utilisé en se maquillant, je pourrai me maquillé seul et maquillé d’autres personnes.

Garçon : tu viens de recevoir de la fondation UBA une formation dans l’art de la photographie. Tes impressions et que comptes-tu faire avec ce que tu as appris ?

Réponse: mes impressions étaient bonne, car j’ai finalement compris comment prendre les photos et les conservées, cela me permettrai  de prendre ma propre photo et prendre la photo de ma famille et celle de mes amis.

Qu’attendez-vous de la fondation UBA pour la pérennisation de ce que vous avez appris ?

Réponse: je souhaite qu’une telle initiative puisse continuer dans d’autres établissements et une large diffusion dans les médias pour que d’autres s’inspire de cette initiative très éducative et instructive pour l’avenir des enfants.

A LIRE =>  Fermeture des frontières : les cris de cœurs des femmes guinéennes bloquées au Sénégal

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »