Le chef de file de l’opposition guinéenne reste toujours déterminer plus que jamais à poursuivre son combat politique. Depuis qu’il a commencé d’inviter ses militants à sortir dans la rue pour manifester contre le pouvoir d’Alpha Condé, cent (100) personnes sont tombées par balles et plusieurs autres blessés. Malgré ce constat amertume, Cellou Dalein Diallo ne compte pas baisser les bras.

2011-2018, cent personnes ont été arrachées de leurs vies suite à des manifestations politiques sans aucune lumière juridique pour découvrir les vrais coupables de ces crimes.

Au lendemain des échauffourées ayant entrainé trois cas de morts à Wanindara, dans la commune de Ratoma en haute banlieue de Conakry, portant ainsi le nombre de morts à 100 lors des manifestations politiques, le discours de Cellou Dalein Diallo se durcit davantage et sans relâche.

Le chef de file de l’opposition a déclaré à son domicile privé à Dixinn, jeudi 08 novembre, qu’en dépit de tout, l’opposition est loin d’abdiquer. Elle compte poursuivre son combat jusqu’au bout. Cellou Dalein Diallo a invité ses militants à poursuivre le combat sans relâche jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Dans son discours, il a indiqué d’être avec ses militants dans son combat contre l’impunité pour la démocratie apaisée dans le pays, pour le respect des droits humains, pour une réconciliation vraie des Guinéens et la quiétude sociale.

« Ce combat qui a fait tant de sacrifices, on le gagnera avec la détermination parce qu’on ne reculera pas et je sais qu’à cet égard, militants et sympathisants de l’opposition, on peut compter sur vous. Vous avez fait preuve de courage, d’esprit de sacrifice, de responsabilité depuis que Monsieur Alpha Condé est au pouvoir et qu’il a décidé de dévoyer notre démocratie, de malmener l’unité de la nation et de sacrifier les droits humains », a-t-il déclaré avant de poursuivre que c’est pourquoi, ils sont debout et ils le resteront pour toujours.

« Nous allons mériter de ceux qui sont morts en continuant la lutte sans jamais fléchir. Ce n’est pas le moment d’abandonner le combat »,  a encouragé Cellou Dalein Diallo.

Sur les cas de morts enregistrés lors des manifestations politiques, le leader de l’union des Forces Démocratique de Guinée s’est dit marqué par un sentiment d’indignation mais aussi celui de la détermination de continuer la lutte jusqu’au bout.

Leur manifestation du jeudi a été reportée à la dernière minute pour lancer cinq jours de deuil pour rendre hommage aux victimes. Les opposants comptent reprendre sa série de manifestations à partir du mardi 13 novembre 2018.

 Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.