Rate this post

La Fédération Syndicale Autonome des Banques et micro finances de Guinée (FESABAG), risque de se diviser dans la mesure où les responsables se contredisent sur le retrait de la plainte portée par L’Association du patronat des Banques (l’APB), contre 8 employés de Banque en Guinée.

Lors d’un entretien accordé à Aminata.com le vendredi 6 octobre 2017, le secrétaire général de la FESABAG,  Abdoulaye Sow, a affirmé que la plainte déposée par l’APB, a été retirée jeudi 5 octobre grâce à l’implication de l’inspection générale du travail et le gouverneur de la Banque centrale.

« De paris, où j’étais parti avec trois de nos éléments pour assister à la rencontre de la CGT, je me suis adressé à l’ensemble de me collègues pour dire que si les dispositions ne sont pas prises jusqu’au 5 octobre, nous serons dans l’obligation d’user de tous nos moyens pour arriver au retrait de la plainte. Je crois que les membres du bureau exécutif qui étaient là se sont levés, on s’est battu et Dieu merci, aujourd’hui nous sommes arrivés à la solution de se problème, au retrait de la plainte infondée inacceptable choquant qui a été déposée par l’APB », a-t-il indiqué.

La rumeur de grève qui s’était rependu comme une trainé de poudre dans le pays est aujourd’hui nulle et de nul effet, a ajouté M. Sow.

Le secrétaire général de FESABAG a été accusé par certains de ses collaborateurs dont son numéro deux Marie Yvonne Coumbassa d’être complice de la poursuite de certains banquiers poursuivis pour fait de grève. Récemment, dans un entretien qu’elle a accordé à Aminata.com, elle a accusé son secrétaire général de n’avoir pas fourni d’effort pour défendre ses collègues poursuivis.

Une accusation dont le secrétaire général a rejeté, en indiquant que c’est une façon de ternir son image, si non il s’est toujours impliqué depuis le début pour soutenir le retrait de la plainte des contre ses collègues banquiers.

« Comment je peux être complice aux patrons, pendant que j’ai pu lutter et obtenir tous les avantages que les travailleurs du secteur financier ont eu aujourd’hui. La valeur du point est à 10 mille, les salaires ont dû forcement évolué de 1993 à nos jours. Chaque travailleur est fier aujourd’hui d’appartenir au secteur financier. Comment je peux mener toutes ces luttes et que je sois complice », s’est-il défendu.

Joint au téléphone la deuxième secrétaire de la FESABAG, Marie Yvone Coumbassa de la Banque populaire Maroco-guinéen, a démenti le retrait de la plainte contre les employés de Banque.

« C’est faut, la plainte n’a pas été  retirée. C’est Sow qui a dit dans un organe de presse de la place que c’est fait, ce n’est pas vrai. Nous sommes même en train de voir comme ça, comment on va trouver de solution pour que l’APB retire sa plainte », a-t-elle démenti.

Les accusés ont été entendus le jeudi une nouvelle fois par le juge de Première Instance de Kaloum. La grève projetée par la FESABAG pour le lundi 9 octobre 2017, reste suspendue entendant que l’APB et la justice négocie pour retirer la plainte contre les 8 employés de Banque, selon Mme Marie Yvone Coumbassa.

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com

Tel : +224-654-79-50-63

 

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here