Le vice-président, chargé des questions politiques de l’Union des Forces Démocratique de Guinée, Mamadou Bano Sow promet qu’ils ne sont pas prêts à céder aux  manifestations de rues tant qu’ils ne sont pas satisfait de leur revendication. Il l’a annoncé lors de la réunion hebdomadaire de l’UFDG, samedi 14 octobre 2017.

Il a profité de l’occasion pour se référer le manque d’application des accords d’octobre 2016 qui pour lui est une raison valable de ne pas céder aux manifestations.

« 80% des points de l’accord ne sont pas appliqués après un an ou ne sont pas appliqué en date. Le chronogramme qui vient d’être approuvé et qui prévoie des élections communales le 4 février 2018, ce chronogramme commence à déraper déjà », a-t-il souligné.

Plus loin, il a prévenu le président du comité du dialogue, « Monsieur le président du comité du suivi, soyez rassurer que nous allons reprendre la rue. Parce nous n’allons pas nous laissez faire. L’opposition a dit que nous allons être exigeants et vigilant, c’est cette vigilance qui attire notre attention sur le fait qu’il y a de dérapage ».

Le président du comité de suivi du dialogue politique inter guinéen est général Bourema Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation guinéenne.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel: +224-620-10-70-71

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here