orangeguinee guicopresse UBA
Aboubacar Soumah du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG)
Aboubacar Soumah du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG)

Guinée: le gouvernement délégitime un puissant leader syndical

En marge d’une conférence pour communiquer sur la crise dans le secteur éducatif depuis le 12 Novembre 2017, le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation guinéen s’est prononcé à travers son conseiller chargé des questions pédagogiques suite au congrès élisant la semaine dernière Aboubacar Soumah comme président du SLECG.

Selon le conférencier, Sény Sylla, dans tout Etat il y’a une organisation. Les organisations syndicales relèvent du point de vue étatique de l’inspection générale du travail.

« Quand il y’a un congrès au sein d’un syndicat corporatif, une centrale syndicale, les congrès sont avalisés par l’inspection générale du travail. Or dans les correspondances officielles que nous avons reçu, l’inspection générale du travail n’a pas accepté ce congrès des élus du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée SLECG. On ne peut pas prendre en compte », a-t-il indiqué ce mardi 30 janvier 2018.

Des dispositions envisagées pour éviter le déclenchement d’une nouvelle grève comme c’était prévu par les syndicalistes, il a souligné qu’ils ont pris contact avec la presse pour faire une mise au point de ce qui s’est réellement passé.

« Nous allons prendre l’attache de l’inspecteur général du travail qui n’a pas accepté ce congrès. Le SLECG et l’USTG ont leur règlement intérieur, quand il y’a renouvellement de bureau au sein de ces syndicats corporatifs, ça se passe par une voie procédurale qui est d’envoyer la lettre à leur central et on remet la copie à l’inspection générale du travail », a ajouté M. Sylla avant de poursuivre que dans un premier temps, ils ont rencontré de façon isolée des médias.  A cette seconde phase, c’est de rencontrer toujours la presse mais parallèlement les directeurs communaux de l’éducation et de l’inspection régionale de la ville de Conakry, ainsi que les autres directeurs préfectoraux de l’intérieur du pays.

« Les inspecteurs régionaux de l’éducation ont reçu des instructions pour qu’ils rencontrent les chefs d’établissements,  les élus syndicaux et les enseignants en vu de leurs expliquer  en détail de ce qui se passe avec document à l’appui. Nous les leurs expliqueront et nous sommes prêts à recevoir tout enseignant. Nous nous n’avons pas à insister sur le fait que  tel soit décidant ou non. Ceux qui veulent des explications, nous les recevons à bras ouvert », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne les négociations liées aux revendications, il a dit qu’il y a une plateforme institutionnelle parce que quand on dit gouvernement ce n’est pas seulement l’éducation. Même au sein de l’éducation, il y a trois départements ministériels comme représentant du gouvernement, il y a le ministère chargé du budget, le ministère de la fonction publique et l’inspection générale du travail.

« Donc, nous n’avons pas compétence en tant que département de négocier au nom du gouvernement mais dans notre mission, nous sommes interpelés quand nos collègues de terrain ne sont pas bien informés. Cette information, nous sommes en train de la donner à tous les niveaux parce que tous les dérapages dépendent de la manière d’informer », a précisé le conseiller chargé des questions pédagogiques du MENA.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

 

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »