Guinée : célébration de la journée internationale des secrétaires et Assistant(e)s de direction
Noter l\'article

L’humanité a célébré le jeudi 20 avril 2017 la journée internationale des Secrétaires et Assistant(e)s administratifs. Cette journée a été créée en 1951 aux Etats-Unis selon les informations avant d’être importée en France dans les années 1990. Elle  avait pour objectif de promouvoir ce métier afin de susciter des vocations.

En Guinée, c’est la Fondation du réseau des professionnels du secrétariat qui a mis l’occasion à profits pour commémorer cette fête. Elle a été placée sous deux thèmes principaux :
« Les Entreprises se transforment, quel avenir pour le personnel administratif ? » Cas des secrétaires et assistant(e)s ! Et : « Comment concilier vie professionnelle et vie privée pour mieux s’adapter aux changements ».

Pour Mme Fatoumata II Doumbouya, présidente fondatrice du réseau, c’est une occasion pour elles de s’exprimer sur leur métier, discuter des problèmes en vue de trouver des solution pour la valorisation de la profession. « C’est une journée pour nous de nous exprimer pour dire félicitation à toutes les assistantes durant un an de travail. Aussi une journée de leur dire de s’accrocher au travail, qu’elles ont leur place dans l’administration, leur dire qu’elles sont en avant, au milieu et devant l’administration. Elles sont la pierre angulaire de l’administration ».

À la question de savoir quelles aptitudes que doit disposer une secrétaire, elle cite ceci: « une secrétaire doit  avoir la loyauté qui est d’ailleurs le premier des traits essentiels d’une secrétaire, mais aussi la conscience professionnelle, le désintéressement, l’autonomie financière, la flexibilité, le sens de l’organisation, l’esprit d’équipe, l’estime de soi ou la confiance en soi ».

Pour se maintenir à son poste, Mme Doumbouya estime qu’ « une secrétaire a droit à une formation continue même s’il faut passer par un système de recyclage. Et la formation c’est pour tout au long de la vie. J’en appelle donc à toutes les secrétaires pour ce réveil de conscience et à les patrons à s’investir dans la formation de leurs assistantes», a-t-elle lancé.

Selon la présidente du REPROSEGUI, depuis plusieurs années les secrétaires manquent de soutien pour valoriser leur secteur. A ce titre, elle lance un appel au gouvernant et aux employeurs de jeter un regard sur la profession pour la valorisation du métier qui a une place de choix dans toutes les administrations du monde.
Younoussa Sylla pour Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here