A LA UNEPolitique

Labé_ Politiques et acteurs de la société civile réagissent à la validation de la durée de la transition

Le CNT a donné son avis sur la durée de 39 mois proposé par la junte en lieu et place les conseillers ont statué sur 36 mois avec 78 voix pour et trois contre.

 A propos, politiques et acteurs de la société civile locale de Labé ne sont pas sur le même diapason.

Pour le secrétaire fédéral de l’UFR, Mamadou Dian Mairie Diallo :

« Les 36 mois peuvent être longs ou courts tout dépend des actions à mener, c’est-à-dire notre ambition est que le gouvernement et les politiques soient autour d’une table pour discuter des actions à mener… »

Fatoumata Binta est particulièrement remontée contre la junte qui à son sens est sorti des rails de ses promesses de départ. Elle fustige le manque de respect des conventions, le mépris de la réconciliation annoncée, les arrestations et la démolition des biens citoyens.

Abdoulaye Sow de la CONASOC estime pour sa part qu’on doit apprendre de nos erreurs passées et les choses ne doivent pas se faire dans la précipitation au risque de retomber dans d’autres putsches.

Du reste, cet acteur de la société civile trouve que le chronogramme de la junte mis à part une durée avait une teneur intéressante.

Tkillah Tounkara

A LIRE =>  Actualité guinéenne, résumé de la journée du vendredi, 06 mai 2022
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »