Alpha Condé lors d'un entretien avec des journalistes français à Conakry
Alpha Condé lors d'un entretien avec des journalistes français à Conakry

C’est au lancement du forum du secteur privé lundi 22 juillet 2019 à Conakry que le président de la République a fait un accent particulier sur l’agro-industriel guinéen et du retard économique du pays. A cette occasion, il a pointé un doigt accusateur aux cadres qui selon lui seraient à la base du retard de la Guinée.

Dans son intervention, il a d’abord rappelé que les Guinéens manquent de mémoire en ce sens qu’ils n’ont pas la capacité de capitaliser l’histoire du pays et qu’ils n’ont pas la capacité de faire la distinction entre les aspects positifs et négatifs de la colonisation.

Pour lui, la Première République, malgré quelques défaillances, a posé des actes positifs. Par contre selon Alpha Condé la deuxième République sous l’impulsion de la Banque mondiale a fait passer le patrimoine national aux mains des Etrangers, à travers des privatisations sauvages. « C’est pourquoi si les FAPA (Fermes agro-pastorales) étaient maintenues, la Guinée serait aujourd’hui autosuffisante ».

Poursuivant, le Président de la République a déclaré que la Guinée qui est à la fois un scandale géologique et agricole continue paradoxalement à importer.

De ce fait, le Chef de l’Etat a précisé que si la Guinée veut aller de l’avant, « nous devons tirer les leçons de notre histoire et les partenaires doivent laisser les Africains qui sont mineurs définir leurs propres programmes avant de les accompagner ».

Pour le Président Alpha Condé, « si la Guinée qui avait un bel avenir économique est en retard, cela est dû aux cadres du pays ». Toutefois, il a rassuré que la Guinée trouvera sa voie.

Tout en déplorant le fait que les opérateurs économiques n’ont pas su organiser leur Chambre, le Président de la République a salué les pays amis tels que le Maroc et la Côte d’Ivoire pour leur accompagnement dans le secteur agricole et tous les autres partenaires.

Ensuite, il a donné une large explication sur la politique agricole du pays avant d’inviter les partenaires à faire confiance en la Guinée.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34