A LA UNEPolitique

Dr Ibrahim Bah: « L’interdiction des pharmacies parallèles est un jour de joie… »

Ce 15 septembre 2022 sonne comme la dead line accordée aux vendeurs de médicaments non certifiés pour liberer l’espace.

A Labé, la décision réjouit les professionnels du secteur qui n’ont pas caché leur joie.

Dr Ibrahim Bah pharmacien invité dans l’émission Hallein fop a ainsi réagi: <<C’est pour nous, un jour de joie, l’Etat nous comprend enfin et essaye de remettre de l’ordre dans le secteur…>>.

Après avoir précisé que les pharmacies agréées sont environ au nombre de 26, il a expliqué que dans les pharmacies, il y a toujours un rayon à comptoir de génériques où les produits sont à la portée de toutes les bourses.
Pour la question précise, des zones rurales parfois non couvertes par une pharmacie quelle est l’alternative a reçu le Dr Ibrahim Bah?

La réponse a été qu’il y a des postes ou centre de santé ou au niveau préfectoral, il y a des hôpitaux régulièrement dotés en intrants médicaux.

Certains détenteurs d’officines clandestines accusent les professionnels de s’approvisionner aux mêmes endroits qu’eux, chose que le pharmacien a bouté en touche.
Dr Ibrahim Bah s’est aussi employé à eclaircir le rôle des délégués médicaux et a rappelé que pas un acteur du secteur ne peut manipuler les prix car chaque produit vient avec son prix.

Tkillah Tounkara

A LIRE =>  Actualité guinéenne : Résumé de la journée du mercredi 31 août 2022
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »