A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ La directrice de l’école primaire de Bourneté trempe dans un détournement de fonds

Alors que l’école primaire de Bournete vieille et affaiblie avait mordu la poussière sous un coup de vent, il y a quelques mois, les riverains sous le leadership d’El hadj Mamadou Dian Barry ont décidé de ne pas laisser mourir la vieille bâtisse qui est l’aînée des autres écoles du coin.

Et pour ce faire, ensemble les riverains ont décidé de mobiliser des fonds issus des 4 secteurs riverains pour sauver les meubles. À savoir Kigna, Bournete, Thyndel Gouba et Ley Donghora.

L’ampleur des travaux nécessitait que les parents d’élèves fassent le sacrifice et il a été voulu que chaque enfant des 615 recensés devra verser un montant pour soutenir l’élan mais la directrice, Fatoumata Yaya Bangoura s’y est opposé pour un début rappelant que le seul montant que les enfants doivent verser une dois par an et celui lié à l’APEAE notamment 8000 francs explique El hadj Aguibou Barry un des responsable du bureaude l’ APEAE de l’école.

<<En mon absence, ils ont proposé 8000 francs, la directrice a demandé 15000 et moi à mon retour j’ai majoré à 20.000 et ce montant a été payé avec une clé de repartition qui reservait une part à la direction..>>.

Selon le vieil homme, les trois classes ont été reconstruites et sont au niveau du crepissage à date. Mais la directrice a prélevé deux millions du recouvrement qu’elle avait fait à l’insu du bureau des parents pour construire sa cuisine avec la promesse qu’elle se sait redecable du montant qu’elle payera tôt ou tard.
Aussi, El hadj Aguibou Barry estime que la dame indique avoir utilisé l’argent pour le fonctionnement de son école et mieux avertit qu’elle en aura besoin davantage pour combler les charges qui lui incombent dans la gestion de l’école.

A LIRE =>  Labé: Un immeuble en chantier s'affaisse sur un homme

Pour rappel, c’est lors des vacances 2020 qu’un vent violent a emporté la frêle école plongeant les usagers et riverains dans la consternation.

Et comme c’est souvent le cas, l’Etat brille par son absence encore une fois et assiste en simple observateur de la situation.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »