Cellou Dalein Diallo, président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Cellou Dalein Diallo, président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

La menace du gouvernement de déguerpir les populations de Kaporo rail dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry était au menu de la réunion de l’opposition républicaine ce mercredi 12 septembre  à Conakry.

Dans son compte rendu de la rencontre, Cellou Dalein Diallo président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a dénoncé des manœuvres politiques pour chasser des citoyens qui ont voté massivement pour l’opposition.

« Nous avons discuté aussi de la menace de déguerpissement à Kaporo rail. Nous avons noté que certains citoyens sont dans cette localité depuis les années 60 et leurs enfants sont nés là. Nous avons noté que les personnes concernées ont voté massivement pour l’opposition. Donc, ne soyez pas surpris qu’après les élections qu’on cherche à les déguerpir. Juridiquement, lorsque tu habites quelque part pendant plus de 40 ans, il n’y a pas de raisons qu’on te déguerpisse. Bien entendu, le code foncier a prévu que s’il y a des raisons d’utilité publique prouvée, qu’on exproprie des citoyens moyennant une juste et préalable indemnisation. Où était l’État lorsque les habitants de Kaporo rail construisaient depuis les années 60 pour certains et 70 pour d’autres? Pourquoi l’État n’avait-il pas empêché ? Même si vous n’avez pas de papiers, si vous avez vécu dans une localité pendant plusieurs années et vous avez construit une habitation, on ne peut plus vous déguerpir sans vous indemniser », indique le chef de file de l’opposition guinéenne.

Et l’ancien premier ministre de poursuivre : « Comment on peut demander aux gens de quitter en pleine saison de pluies? Est-ce que c’est politique ? Nous nous posons les questions. Ils disent c’est pour donner à Orange ou à MTN pour construire des sièges alors qu’il y a des zones libres pour construire un immeuble. Donc, l’opposition républicaine exprime sa solidarité  aux populations de ce quartier et demande au gouvernement de renoncer à cette opération inhumaine et inopportune ».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

 

PARTAGER