EducationLibre Opinion 2

La transition d’un point a un autre ( Paul Thea )

Nous, les accompagnateurs.
Quand je lis certaines déclarations en Guinée, je me dis que je dois être de ceux qui n’ont rien compris à l’école, je me dis que nous avons tout simplement accompagné les autres pour nous faire des amis. C’était sympa, les potes, les jolies filles de l’école. Le bon vieux temps quoi.
• Par exemple, quand il y avait examen, le professeur donnait son sujet et il donnait le temps pour le traiter. Vous avez trois heures pour traiter ce sujet.
• Ou alors, quand vous avez une case, une maison à trois chambres et un salon ou un bâtiment de trois étages, à construire , les délais de construction ne sont pas les mêmes, je crois.
• Dans le voyage par exemple, s’il n’y a pas de vol direct du point A au point C, vous allez en transit au point B pour finalement atteindre le point C.
Je pensais que c’était la même chose pour une transition. Je me dis que si elle consiste à établir un fichier électoral accepté par tous, à organiser des élections crédible, elle n’a pas la même durée que quand on y ajoute la réfection des routes, l’organisation de compétitions sportives, etc.
Je croyais que la durée de la transition est fonction de son objectif. Mais là, on nous dit que c’est le contenu qui compte, pas la durée.
J’imagine un prof dire « voici votre sujet, l’important est de le traiter, prenez le temps qu’il faut, je prendrai les copies en fin de journée ».
Si vous voulez justifier l’injustifiable, pardon, utilisez des phrases complexes du genre à noyer le poisson. Nous serons ahuris et nous vous acclamerons, en disant « wow, ils sont forts, laissez leur tout le temps qu’il faudra ».
Mais quand vous dites une phrase insensée, même pour un élève du primaire, je me dis purée, nous étions des accompagnateurs qui ne comprenaient presque rien à l’école, mais de grâce, ne nous prenez pas pour des idiots. Mangez bien, c’est votre temps.
Quand il y aura la transition de la transition, nous écouterons le nouveau Messie qui nous promettra peut être, des cases sur Mars.
Pauvre Guinée.
Paul Théa
A LIRE =>  Tierno Monénembo : l’Afrique face à la guerre
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »