L’annonce de la destitution de Kelefa Sall président de la Cour Constitutionnelle continue de susciter de vives réactions. Après l’opposition guinéenne, c’est la société civile à travers la Cellule Balai Citoyen de condamner ce qu’elle a appelé de la rébellion.

Dans son discours, Sékou Koundouno administrateur de cette plateforme de la société civile guinéenne a promis une mobilisation “pour barrer la route à cette rébellion de la République qui veut détruire notre acquis démocratique”.

Pour cet activiste, cette ambition Machiavélique ou stalinienne des 8 conseillers frondeurs de la Cour Constitutionnelle ne passera pas.

Ils ne disposent d’aucun droit pour destituer le président de la Cour constitutionnelle Kelefa Sall. Et s’ils vont le faire, ce sera au prix de notre vie. Nous userons tous les moyens légaux pour empêcher cette dérive démocratique. Ils vont marcher sur nos cadavres avant de destituer Kelefa Sall. Ça, je les préviens. Toute personne qui tenterait d’empêcher Kelefa Sall d’accéder à son bureau nous trouveras sur son chemin“, a-t-il dit avec un ton ferme.

À l’en croire, des actions contre ces conseillers de la Cour constitutionnelle sont déjà envisagées

“Il s’agit de travailler dans le cadre de la mobilisation de toutes les forces vives de la nation: Syndicat, partis politiques, société civile, la diaspora pour sauver Kelefa Sall”, a-t-il indiqué.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel: (+224) 622 304 942

 

PARTAGER