orangeguinee guicopresse UBA

Déguerpissement à Dar-es-salam : le gouvernement donne un dernier ultimatum aux occupants

Le déguerpissement de la zone de Dar-es-salam tient beaucoup le gouvernement guinéen. Lundi 02 juillet 2018, les départements en charge d’exécuter l’opération ont organisé une rencontre avec les familles concernées dans l’enceinte du gouvernorat de la ville de Conakry. Cette rencontre visait de faire le lancement de partage de 20 millions pour chacune des familles concernées.

Elles sont au total, 201 familles qui sont qui devraient se rendre au gouvernorat pour répondre à l’appel des autorités. Le ministre de l’Habitat et de la ville, celui de l’administration du territoire et de la décentralisation, le gouverneur de la ville de Conakry, la secrétaire générale de la commune de Ratoma, le chef de quartier de Dar-es-salam et trois de ses chefs secteurs étaient présents à la rencontre.

A la grande surprise aucune des familles concernées n’a répondu à l’appel des autorités. Dans son intervention, le ministre de l’habit et de la ville n’a pas manqué de souligner dans son intervention le but de cet déguerpissement.

« Suite à la volonté du président de la république, d’accompagner les familles qui vont être déguerpis, nous sommes là aujourd’hui pour procéder au lancement de partage de l’argent. Toutes les dispositions sont prises et sont prêtes pour passer à l’acte. Comme ils sont déjà prévenus, ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas venus qui nous fera reculer.  On va passer à l’acte. On les donnes 24 heures pour libérer les lieux », a déclaré Ibrahima Kourouma.

De son côté le ministre de l’administration du territoire a réitéré l’engagement de son prédécesseur, « Je tiens d’abord a précisé que ce n’est pas une indemnisation, c’est un accompagnement que le chef de l’Etat a décidé de faire de façon volontaire. Ce que je vais dire à ses riverains, c’est de venir prendre leur argent au gouvernorat de la ville de Conakry. C’est des guinéens, comme nous, mais on ne veut pas ce qui s’est produit là-bas l’année dernière se reproduise. Si non on dira toujours que c’est Etat qui a été irresponsable. Toutes ces familles recensées, aucune n’est installée là-bas légalement, ils sont tous là-bas de façon illégale », a expliqué Bourema Condé.

Quant au gouverneur de la ville de Conakry, l’argent est disponible à son niveau, toute famille concernée qui souhaiterait être à la disposition de son argent, elle peut passer au gouvernorat de la ville Conakry.

« J’invite toutes les familles concernées de venir au gouvernorat chercher leur argent. Le délai pour qu’il quitte est déjà passé. Cette fois-ci, ils n’ont que 24 heures. Donc entre Guinéens, ils n’ont qu’à comprendre c’est dans leur intérêt », a indiqué Mathurin Bangoura.

Avant que cette décision ne soit prise, le gouvernement avait donné deux fois de délais. L’un des délais a coïncidé au mois de Ramadan, le chef de l’Etat a jugé d’attendre jusqu’à la fin du mois sein 2018 pour procéder à l’opération de déguerpissement.

La sortie médiatique du ministre de la justice, Me Cheick Sacko interdisant à faire sortir tout citoyen dans une maison allant du mois de juin jusqu’en septembre, à cause de la saison pluvieuse ne concerne pas ces riverains qui ont déjà été prévenu d’être déguerpi pour éviter un autre éboulement en cette saison pluvieuse qui s’annonce.

4.020.000.000 GNF est repartie à 201 familles comme mesure d’accompagnement des occupants de la décharge de Dar-es-salam.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »