Conakry: la gendarmerie de Nongo “tente d’étouffer” une affaire de criminalité

Top de nos lecteurs

Fermeture des frontières : les cris de cœurs des femmes guinéennes bloquées au Sénégal

À Dakar, plusieurs centaines de femmes guinéennes restent bloquées depuis plus de 45 jours à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement...

Le père de la première victime des exactions du 13 janvier dénonce un abandon du FNDC et de l’UFDG

L’on se souvient que dans l’après midi du 13 janvier 2020, la première victime des sanglantes répressions contre les velléités d’un troisième mandat et...

Verite224.com a franchi la barre d’1 million 500 mille lecteurs en moins de 5 mois

Grâce principalement à son professionnalisme, sa neutralité et sa diversité d'opinions, le site d'informations générales http://www.verite224.com a franchi le seuil d'un million cinq cent...

Intox, désinformation et autres « Fake news »

« L’être humain est naturellement attiré vers les nouvelles négatives, même si ce ne sont nécessairement celles qu’il cherche en premier lieu ».C’est ce qui se...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

De nos jours certains mariages sont devenus une option de guerre entre les  futurs coépouses .C’est le cas de Mabinty Balde Guinéenne d’origine et Issam Award, un jeune ressortissant du Ruban vivant en République de la Guinée Conakry depuis plusieurs années.

Selon les témoins  à la gendarmerie de Nongo dans la commune de Ratoma où se trouve l’affaire, le libanais serait divorcer avec sa première femme après trois ans de foyer conjugale.

Suite à cette situation plonge Issam Award, dans un autre projet de mariage avec Mabinty Barry, ces deux prétendant devraient célébrés leur mariage le 22 juillet 2018. Une date qui serait finalement renvoyé au 16 septembre 2018 à cause des troubles sociopolitique que traverse le pays, sur tout  la crise liée au prix du litre du carburant à la pompe à 10mille francs Guinéen.

A LIRE =>  Guinée : autocratie couplée de kleptocratie virale

Pour la matérialisation de ce mariage, la première femme  divorcée avec le libanais décide de mettre fin à la vie de la future.

C’est ainsi le jeudi dernier,  accompagné de deux jeunes garçons et de ses jeunes sœurs, ont fait irruption musclée dans la maison privée de  Mabinty pour accomplir sa mission. Mais grâce à la vigilance des voisins et aide de Dieu, Mabinty  à achoppé de justesse de ce crime qui devrait mettre fin à sa vie. Expliquant les circonstances du film elle dira,  ”Ils sont venus au nombre de 5, nous surprendre à la maison. Je revenais de la douche avec une serviette sur moi et ils se sont jetés sur moi avec  des lames et des petits couteaux. Ils s’en sont pris à mon corps. Ils l’ont déchiré un peu partout. C’est ainsi que ma jeune sœur a appelé au secours et les gens sont venus nous séparer. Je suis blessé et tout le corps me fait mal”.

Ensuite, la première femme qui se fait appelée Mimi a été déposée à la gendarmerie de Nongo et Mabinty est transportée dans un l’hôpital de la place pour les premiers soins.

A LIRE =>  Résultats des élections du 22 mars : Aboubacar Soumah du GDE ne mâche pas ses mots contre la CENI

Mimi et Mabinty sont ont été transférées  à la gendarmerie de Kaporo, déclarée compétente pour transférer l’affaire à la justice.

Toutes nos tentatives pour avoir la version de l’incriminée dans cette affaire sont restées vaines car protégée par les gendarmes. ont pouvait entendre,  ”Je n’ai pas accompli ma mission, je voulais en finir avec elle”.

Le libanais en question est en train de se battre pour ne pas que l’affaire soit transférées à la maison centrale de Conakry avant leurs auditions. Il se bat pour corrompre  les gendarmes afin que l’affaire soit réglée à l’amiable.

Selon certaines informations recueillies sur place, le libanais n’aurait pas marié la fille. Cette dernière aurait plutôt fait un enfant pour l’homme.

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui661@gmail.com

Tel:(+224) 622 34 45 42

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Fermeture des frontières : les cris de cœurs des femmes guinéennes bloquées au Sénégal

À Dakar, plusieurs centaines de femmes guinéennes restent bloquées depuis plus de 45 jours à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement...

Le père de la première victime des exactions du 13 janvier dénonce un abandon du FNDC et de l’UFDG

L’on se souvient que dans l’après midi du 13 janvier 2020, la première victime des sanglantes répressions contre les velléités d’un troisième mandat et...

Verite224.com a franchi la barre d’1 million 500 mille lecteurs en moins de 5 mois

Grâce principalement à son professionnalisme, sa neutralité et sa diversité d'opinions, le site d'informations générales http://www.verite224.com a franchi le seuil d'un million cinq cent...

Intox, désinformation et autres « Fake news »

« L’être humain est naturellement attiré vers les nouvelles négatives, même si ce ne sont nécessairement celles qu’il cherche en premier lieu ».C’est ce qui se...

Présidentielle 2020 : Sidya Touré assure que ça se fera sans Alpha Condé

Dans l'émission les grandes gueules de ce lundi 1er juin 2020, chez nos confrères de la radio espace FM, le premier responsable de l'Union...
0 Shares
x