CNP-Guinée : Habib Hann tend la main à Kaba Guiter et dit être prêt à fusionner les bureaux
Noter l\'article

Le Président de l’autre aille du Conseil National du Patronat de Guinée (CNP-Guinée), Mohamed Habib Han a animé une conférence de Presse, le mardi 5 septembre 2017, dans les locaux du Conseil Économique et Social (CES). Cette rencontre avec les hommes de médias avait pour objectif, parler du bicéphalisme au sein du Conseil National du Patronat de Guinée (CNP-Guinée) qui freine le développement du secteur privé en République de Guinée, mais aussi des mesures envisagées par l’équipe que dirige Mohamed Habib Hann qui a été en Décembre 2016, lors d’un congrès.

Devant un parterre de journalistes, le président Mohamed Habib Hann qui est revenu longuement sur la crise que traverse cette institution depuis plusieurs mois, a déploré cette situation qui selon lui n’honore pas le secteur privé guinéen. « Cette confusion de la légitimité ou non du bureau, crée une confusion dans l’esprit de tous les investisseurs économiques. Et cette situation n’est pas sans conséquences. D’abord, la mobilisation étant indépendante et libre et non contrainte peut gêner les opérateurs économiques, c’est un handicap majeur. C’est pour cette raison que mon équipe a toujours prôné la mobilisation de l’ensemble des opérateurs économiques », a-t-il indiqué.

Selon lui, malgré c’est le bureau qui a été élu dans les règles de l’art en décembre 2016, lors du congrès électif a posé quelques actes majeurs. « Notre équipe a visité les partenaires du BIT, de l’OIT, lors de ces différentes visites nous avons été reçus officiellement et nous avons tenu des séances de travail ; des échanges qui ont porté sur les procédures qui se sont passées en République de Guinée. L’OIT a voulu suspendre la Guinée, mais grâce à mon intervention pour les rassurer que nous Guinéens, nous serons capables de se retrouver en famille et régler nos problèmes en frère guinéens », s’est-il engager.

Dans la mesure où le secteur privé joue un rôle important pour le développement d’une nation. Le président Habib Hann tend une main franche à l’équipe adverse que dirige Ansoumane Kaba dit Kaba Guiter. « Mes frères guinéens de l’autre équipe venez, retrouvons nous, parlons d’une voix. Fusionnez les bureaux sans aucune exclusion. Nous ne pouvons pas évoluer en nous excluant mutuellement », a lancé Mohamed Habib Hann.
En Guinée, les structures patronales sont souvent en proie à des querelles de leadership. Ce qui amène parfois le disfonctionnement dans le secteur privé du pays, a-t-il fait remarquer.

A suivre…

Oumar M’Böh pour Aminata.com
+224 622 624 545/666 369 744
mbooumar@gmail.com

PARTAGER