Ce vendredi 13 octobre 2017,le collège Konkola situé au coeur de la ville est secoué par un fort taux de crise épileptique.

Ce n’est pas moins de 20 cas qui ont été signalés ce matin  se propageant à une vitesse  fulgurante de classe en classe au point de semer la panique chez les élèves et leurs encadreurs.

Dépassé par la situation, l’un des responsables du collège nous a confié son inquiétude quant à comment achever l’année scolaire dans ces circonstances quant on sait que chaque vendredi c’est la même ambiance qui vient jetter une échappe de plomb sur le déroulement des cours.

Pour ce vendredi,les cours sont en général perturbés et à l’heure où nous quittions sous presse toutes les filles qui ont un antécédent épileptique se pressaient de regagner leur domicile.

Sur le chemin du retour,les filles continuaient à choir comme des feuilles mortes mais sont secourues par des riverains qui essayent de les ranimer avec les moyens du bord. Un chiffon imbibé d’essence ou un bouquet de feuilles d’oranger qu’on leur fait humer.

L’astuce marche la plupart du temps mais certaines filles dont les crises sont plus longues et compliquées.

Pour rappel, les crises épileptiques sont fréquentes dans les écoles de Labé est ce dû à des causes surnaturelles.

Ousmane K. Tounkara

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here