Rate this post

 Né en 1903 à Bodié, préfecture de Dalaba, El hadj Thierno Saïdou Bah était un homme d’une force physique et d’une détermination rarissimes qui lui permirent de surmonter les énormes difficultés de son époque et de se distinguer.

À l’école primaire il devait marcher environ 30 kilomètres, entre Bodié et Ditinn. Il fut parmi les premiers vétérinaires de la Guinée et parcourait ainsi des centaines de kilomètres par mois, de hameau en hameau, pour soigner le bétail. Cinq chefs de canton se coalisèrent contre lui et il parvint, à travers les tribunaux, à les mettre en déroute.

Toutefois, un évènement inattendu intervint dans sa vie et démontra, à travers lui, la faiblesse de l’être humain. Le destin lui réservait ainsi un tout autre domaine d’activité, qui occupa les deux dernières décennies de sa longue vie.

Ce livre résume la vie captivante de ce patriarche, qui était un grand religieux, éminemment généreux et travailleur. Parallèlement aux récits sur lui, sa lignée et les Thianniyâbhè de Bodié, l’ouvrage présente maints aspects de la culture du Foutah Djalon.

 

Disponible à: http://www.harmattan.fr  

Ancien fonctionnaire au ministère de l’Industrie à Conakry, République de Guinée, Mahmoud Bensaid Bah est un agroéconomiste titulaire d’un doctorat de l’Université de Shimané, au Japon. Depuis 1998 il y dirige une entreprise de langues. El hadj BAH, qui est Premier imam à Shimané, a aussi été, pendant huit ans, rédacteur en chef d’une revue scientifique, et a écrit une dizaine de livres, dont cinq sur l’actualité politique de la Guinée et un roman, Escale forcée d’un imam à Bangkok.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here