Convoquée ce mercredi 15 janvier 2014, la plénière de l’Assemblée Nationale consacrée à la mise en place du bureau du Parlement et des commissions.

 

D’entrée de jeu, le Président du Parlement, Claude Kory Kondiano, après l’installation des députés a fait son apparition dans la salle, pris place et ordonné l’appel nominatif.

 

Cette étape terminée, le Président a décliné l’ordre du jour, énoncé ci-haut. Du coup la majorité par la voix de l’Honorable Saloum Cissé demande et obtient la suspension de la séance pour concertation avec l’opposition.

 

Ce premier round terminé, les députés se sont convenus à nouveau d’une autre suspension. Mais avant, certains députés ont pris la parole pour poser de conditions.

 

L’Honorable Aboubacar Sylla de l’Ufdg, a souligné pour sa part « la nécessité de composer d’abord les groupes parlementaires pour savoir qui est de l’opposition, qui est de la majorité et qui est non inscrit ».

 

 

Par rapport aux propositions de partage, M. Sylla a déploré les propositions qui leur sont faites. «  Ces propositions sont en deçà de nos attentes » de nos attentes.

 

Toute fois, il ajoute que la volonté de l’opposition « n’est pas de faire du Parlement un champ de bataille qui deviendra un champ en ruine ».

 

Sans tarder, l’ancien Pm Jean Marie Doré, a répliqué que « les groupes parlementaires ne se forment pas dans la salle » avant de faire savoir « qu’il ne sert à rien de tourner au tour de la table».

 

Au finish, le Président a tranché en accédant à la demande des députés d’aller se concerter pour la formation des groupes parlementaires.
Au moment où nous mettions ses informations en ligne, la séance était toujours suspendue.
B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here