A LA UNEPolitique
A la Une

Après avoir réussi leur coup d’Etat : Les forces spéciales justifient les raisons et rassurent (discours)

Après plusieurs heures de confusion à Kaloum centre administratif des affaires, une commune abritant le palais présidentiel, des hommes d’armes commandés par le Colonel Mamady Doumbouya, ancien légionnaire de l’armée française, ont annoncé à la télévision et radio nationale guinéenne avoir pris le dessus sur la garde présidentielle du Palais Sékoutoureyah. A cet effet, constitué en Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD), ce dernier a fait sa toute première déclaration ce dimanche 5 septembre 2021.

Dans cette déclaration, l’homme fort du pays Mamady Doumbouya a dépeint la situation que traverse la Guinée/Conakry qui selon lui : « la situation sociopolitique et économique du pays ; le dysfonctionnement des institutions républicaines, l’instrumentalisation de la Justice ; le piétinement des droits des citoyens ; l’irrespect des principes démocratiques ; la politisation à outrance de l’administration publique ; la gabegie financière ; la pauvreté et la corruption endémique ont amené l’armée guinéenne à travers le comité national du rassemblement et du développement à prendre ses responsabilités vis-à-vis du peuple souverain de Guinée dans sa totalité. Nous avons décidé à partir de l’instant de dissoudre la Constitution, nous allons dissoudre les institutions, le gouvernement est dissous, la fermeture des frontières terrestres pendant une semaine encore et avec tous nos camarades nous allons trouver la solution pour sortir de cette gabegie. Donc, nous appelons tous nos frères d’armes des unités de toute la république de se mettre du côté du Peuple cette fois-ci pour une bonne fois d’aider le peuple de Guinée à sortir de ça. Nous invitons également à chacun en ce qui le concerne de rester dans ces casernes et continuer les activités régaliennes qui sont de protéger la population, garder les frontières et continuer le combat » a-t-il souligné.   

Car, nous allons réécrire une constitution ensemble cette fois si, c’est-à-dire toute la Guinée à savoir les quatre régions, les Guinéens de l’étranger, une concertation inclusive pour décider la vie de ce pays. La personnalisation de la vie politique est terminée ; nous n’allons plus confier la politique à un homme mais plutôt au peuple. Nous venons uniquement pour ça qui est le devoir d’un soldat de sauver le pays, la seule qui nous anime c’est ça. Nous allons mettre en place un système qui n’existe pas et ce système, il faut qu’on le fasse tous ensemble, a-t-il ajouté.

A LIRE =>  Cellou Dalein dement les rumeurs de son arrestation

Parlant des morts lors des événements post et pré-électoraux, l’homme fort de Conakry dira qu’il : « ya eu des morts pour rien, beaucoup de blessés et beaucoup de larmes alors qu’on aime tous la Guinée. Donc, je pense qu’il est temps pour nous de se comprendre, de se donner la main, de s’asseoir et d’écrire une constitution adaptée à nos réalités, capable de régler nos problèmes. Parce que si vous voyez l’état de nos routes, si vous voyez l’état de nos hôpitaux, vous vous rendrez compte qu’après 62 ans, il est temps pour nous de se réveiller. Donc, il faut qu’on se réveille et qu’on se donne la main, qu’on apprend à s’aimer comme on avait l’habitude de le faire depuis. Nous allons engager une concertation nationale pour ouvrir une transition inclusive et apaisée, plus personne ne doit mourir pour rien ; les guinéens ne doivent plus mourir pour la politique parce que nous avons mis la politique devant et oublions ce que nous sommes, nous allons travailler ensemble avec tous nos partenaires bi et multilatéraux. Aussi, rassurer le respect des engagements vis-à-vis des organisations internationales ; le guinéen respecte sa parole, c’est ça la dignité, l’harmonie entre le dire et le faire… Si le peuple est écrasé par ses élites, il revient à l’armée de rendre au peuple sa liberté, car nous venons tous du peuple de Guinée. Je vous remercie, peuple vaillant de Guinée, je sais qu’on est capable de prendre notre destin en main et nos anciens qui sont morts, ils pourront être fiers de nous. J’espère que cette fois ci nous allons arrêter de nous battre pour rien, car la Guinée elle est belle ; nous n’avons plus besoin de violer la Guinée on a juste besoin de la faire l’amour tout simplement, je vous remercie » a déclaré Mamady Doumbouya.

A LIRE =>  Concertation Nationales : Arrivée au palais du peuple, des représentants des coordinations régionales du pays.

Pour rappel, en mai dernier, des rumeurs auraient même fait état d’une possible arrestation de Mamady Doumbouya à Conakry.

Alpha condé était président de la Guinée depuis décembre 2010. Il a été réélu deux fois en 2015 et 2020.

Il a présidé l’Union africaine de janvier 2017 à janvier 2018.

Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks