Vendredi  5 février 2016 mourait le journaliste Elhadj Mohammed Koula Diallo d’une balle en pleine poitrine. Un an après, l’auteur de cet assassinat n’est toujours pas identifier. 

Cette affaire s’est invitée à l’assemblée générale de l’UFDG ce samedi 4 février 2017 au cours de laquelle une minute de silence a été observée en la mémoire du journaliste.

Le vice-président Fodé Oussou Fofana interpelle la justice.  «Je voudrai demander à la justice de faire son devoir». Car, selon le député «il est inacceptable et inconcevable qu’on puisse tuer un journaliste aux abords du siège de l’UFDG et que le gouvernement soit incapable d’identifier le coupable», déplore-t-il.

«Certains se promènent dans la ville pour dire qu’ils ont des vidéos et des preuves de celui qui a tué. Nous demandons à la justice d’interpeller ces personnes», exhorte Fodé Oussou.

Une vingtaine des gardes de l’UFDG avaient été arrêtés à la suite de l’assassinat du journaliste dont  un en est mort en prison, les autres relaxés et 2 croupissent toujours à la Maison centrale.

Le journaliste Mohammed Koula avait été assassinat à la suite d’un affrontement entre les pros Bah Oury aujourd’hui exclu de l’UFDG et les pros Cellou président du parti.

Abdoul Malick Diallo

+224 655 62 00 85

dialloabdoul110@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here