Affaire de farine pourrie: les accusés en liberté provisoire

La saisie de la farine pourrie par le service anti-drogue et des crimes organisés, dirigé par le colonel Moussa Tiegbolo  Camara, arrive à trouver une solution heureuse en faveur des inculpés.

Ce jeudi 29 novembre 2018, l’avocat des accusés  Me. David Beavogui, a fait savoir devant la presse : « Par ordonnance en date du 27 novembre 2018, nos clients ont bénéficié d’une liberté provisoire assorti de contrôle judiciaire du troisième cabinet d’instruction du TPI de Mafanco.  A travers cette ordonnance la justice guinéenne a affirmée qu’elle est jalouse de son indépendance et qu’elle va obtempérer  au menace démembrement de l’exécutif ».

Heureux de la liberté provisoire de ses clients, l’avocat du barreau de Guinée, s’est félicité du combat juridique qu’il a mené pour le triomphe du droit: « Nous retenons que nous sommes très content de la décision souveraine prise par le juge d’instructions. Et, nous en remettons entièrement à la justice et la procédure. Nous pensons que ça va trouver un dénouement heureux en faveur de nos clients », a souligné Me. David Beavogui.

Selon lui, quand leurs clients ont été scandalisés devant le parquet avec la sortie médiatique de service anti-drogue et crime organisé, « on avait menacé la justice pour les gardés en prison sous forme de d’obéissance. On ne menace pas la justice, ni le magistrat c’est le représentant de Dieu sur terre. Entre l’opinion où la conviction d’un officier de police judiciaire et celle du magistrat c’est pour le magistrat qui compte ».

Dans cette même lancée, l’avocat a indiqué que, le parquet poursuivant n’a pas d’éléments pouvant convaincre le juge par rapport à la détention. « Il va de soi que le juge ordonne la liberté provisoire au vue des pièces que  nous  de la défense nous avons produit ».

Parlant toujours du dossier il a précisé que  l’infraction poursuivi c’est « l’atteinte à la santé publique cela suppose il y a une atteint dont nos clients ont être victimes par les hommes de Moussa Tiegbolo Camara », a-t-il déploré.

Le mandat de dépôt de ses clients est survenu depuis le vendredi 16 novembre 2018.

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui661@gmail.com