Madifing Diané, gouverneur de Labé
Madifing Diané, gouverneur de Labé

Arrivé à la tête du gouvernorat  de Labé en janvier dernier après  un  glorieux  passé selon  ses  propres  mots, qui l’a  vu être  policier, ambassadeur  ou  encore  ministre, le  rendez-vous de Madifing Diané  avec  la  presse  locale s’était  fait  désirer mais n’a  pas  déçu.

A son bureau, ce 21 mars, c’est un homme détendu mais ferme dans  ses réponses, que  notre rédaction  a rencontré, le  signe  d’une  habitude au  commandement. Un homme qui a répondu sans langue  de  bois à toutes  les  questions  posées.

Arme de répression ou gouverneur de développement

Je  ne  réponds  pas  à une  telle  question. Nous  sommes  dns  un  monde  de  grandes  mutations, nous  nous  sommes installés  dans  un  multipartisme intégral, ma conviction  est que  l’unanimité ne  sera  jamais  faite autour  d’une  personne, elle  n’a  même  pas  été  faite  autour  du prophète  et  du  Christ .Quelque  soit ma  volonté, mon  vouloir, je  ne  peux  pas  obliger  un  citoyen à adhérer à ce  qu’il  ne  veut  pas, cela est  en  dehors de  ma  préoccupation.

Je  suis ici  pour  apporter  le  meilleur  de  moi à une  population  pour  qui  j’ai  beaucoup d’estime.

Des problèmes hérités de l’administration Keita

Je n’ai pas  trouvé de  problème dans  la  région  administrative  de  Labé, l’administration  est une  continuité, ce  qui  est  bon, c’est  pour  moi, ce qui  est  mauvais, c’est  encore  pour moi. C’est à moi  de  qualifier  l’administration  précédente par  les  approches nécessaires en  vue  d’une  harmonisation  de  nos  rapports.

Récurrence des voyages du  gouverneur vers  la  capitale

…ce n’est  pas  parce que je  ne  me  plais  pas  à Labé que  je  fais des  va et vient, ce  n’est  pas  aussi  que  si  je  fais  des va et vient ça  peut   être  empêcher mon fonctionnement  ici, non ! Tous mes  déplacements  sont  justifiés. Et  tous mes  déplacements  seront dans l’intérêt  de  favoriser  ces  populations.

Quels rapports avec l’opposition, dont c’est le  bastion

Ce  n‘est pas  moi  qui  le  dit, pour  moi  le  bastion  de  l’opposition, c’et  partout  en  Guinée. Ici, il y a  des  militants du pouvoir .Cet  espace  n’est  pas partagé  seulement par  l’opposition, donc  je  ne  considère pas Labé  comme  bastion du pouvoir, je  ne suis  pas  aussi  venu  travailler pour  un  parti, je  sui  venu  travailler  pour  la population de  la  région  du Fout  précisément de Labé .

Donc, je n’ai  pas de secret  pour  ça, je  ne  viens  pas  travailler pour  un parti, pour  m’accommoder à un parti, je  viens  pour  observer prendre  les  mesures nécessaires en  vue  de  donner le  bien être  à cette  population en  leur  donnant les  meilleurs conseils à la  mesure de  ma  faculté et  en  conformité à mon  éducation et  à ma  compréhension  de  la  vie  de ce  pays.

Ousmane K. Tounkara

PARTAGER