La jeunesse CEDEAO de Guinée et certains activistes de la société civile ont animé une conférence de presse ce lundi 19 novembre 2018 à Conakry. Objectif, condamner le vandalisme sur les installations de la société GUITER à Banankoro dans la préfecture de Kerouané en haute Guinée mais aussi dénoncer le silence des autorités du pays face à ces violences.

Dans une déclaration lue par Tamba Alima Kamano, les conférenciers dénoncent le laxisme et l’inaction de l’État face aux auteurs et commanditaires de cette barbarie qui vaguent librement à leurs occupations.

« Nous, acteurs de la société civile guinéenne exigeons de l’État: l’ouverture immédiate d’une enquête afin d’arrêter et juger les auteurs et commanditaires de ce vandalisme qui terni considérablement l’image de notre pays  et décourage les investisseurs ; d’instaurer urgemment l’autorité de l’État afin de faire respecter les lois de la République ; d’instruire aux services concernés à procéder de façon responsable à l’arrestation de toute personne dont la participation/implication est avérée pour servir d’exemple et éviter la répétition de ce genre de dérive dégradante ; de renforcer la sécurité des investisseurs en général et ceux nationaux en particulier qui méritent accompagnement et protection pour l’émergence économique de notre pays », peut-on lire dans cette déclaration.

Dorah Aboubacar Koïnta président de la jeunesse CEDEAO de Guinée, justifie le silence des autorités par des raisons politico-politiciennes.

« Aucun auteur ou commanditaire de ces violences n’est encore arrêté. J’ai appelé le sous-préfet de Banankoro qui a osé dire qu’il n’a aucune information. C’est grave ce qui se passe dans notre pays. C’est frustrant de constater qu’il n’y a aucune condamnation de l’État sur ces violences. L’État est totalement absent dans le pays« , a-t-il regretté.

Cette déclaration intervient quelques jours après une autre condamnant les exactions subies par des citoyens de la part des éléments des services de sécurité à Wanidara dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

 

PARTAGER