URGENT : après son éviction, Kelefa Sall privé de gardes de corps

Kelefa Sall, président de la cour constitutionnelle
Kelefa Sall, président de la cour constitutionnelle

Visiblement, les nouvelles venant de l’exécutif ne sont pas favorables pour Kelefa Sall, récemment éjecté de la présidence de la Cour constitutionnelle. Au contraire, la situation est en train de se compliquer pour le célèbre magistrat.

Selon une source généralement bien informée, ce samedi matin, M. Sall s’est vu retirer de ses gardes de corps chargés d’assurer sa sécurité. A en croire à notre source, au total six bérets rouges sont appelés à rejoindre leurs unités d’origines. Quatre militaires lui suivaient quotidiennement dans ses activités et les deux autres étaient chargés de sécuriser son domicile privé.

Le rappel de ces militaires déployés par le ministère de la défense insinue d’après certains observateurs, la décision d’Alpha Condé d’entériner l’éviction de Kelefa Sall. Ce dernier dès après l’élection d’un nouveau président avait juré de poursuivre sa fonction de numéro un de la Cour constitutionnelle. Jusqu’où ira le désormais ancien président de la Cour constitutionnelle dans son bras de fer qui l’oppose à ses collègues conseiller ?

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39