A LA UNENouvelles des Regions

Kankan: des femmes de Sabadou Komah en colère contre le Colonel Mamadi Doumbouya

Située à 75 km du centre-ville de Kankan, la sous-préfecture de Sabadou Baranama est l’une des sous-préfectures de la préfecture de Kankan. Les femmes de Sabadou Komah sont très remontées contre le président de la République Colonel Mamadi Doumbouya.

Ces femmes reprochent au chef de la junte de n’avoir envoyé aucun fils ou fille de son village natal au pèlerinage musulman 2022 en Arabie Saoudite.

<<Cette année, le président n’a envoyé personne à la mecque venant de la sous-préfecture de Sabadou Baranama(les 7 villages de Sabadou). Et pourtant, lorsqu’on a appris que le président de la République vient de Sabadou, cela a été une joie immense, un plaisir pour nous tous mais aujourd’hui nous sommes dépassées. Nous baissons la tête parce-que nous sommes oubliées. Nous le prions de nous regarder, connaître que nous sommes ses parents. Il faut qu’on sache qu’il vient de Sabadou Komah qui est un district de la sous-préfecture de Sabadou Baranama>>, explique Madame Siré Camara du district de Komah.

De son côté, Mariama Doumbouya, une autre femme de Sabadou Baranama exprime le désespoir de sa communauté.

 « Lorsqu’il a pris le pouvoir, on était contente, joyeuse, nos maris ont fait des sacrifices pour lui mais très malheureusement, c’est un désespoir, peut être c’est Dieu qui n’a pas voulu qu’il fait face à nous », a-t-il indiqué.

A LIRE =>  Un conflit médical de 4 ans refait surface: erreur médicale ou coïncidence?

Emboîtant les pas de ses prédécesseures, Kadiata Camara affirme que d’autres femmes ont été envoyées au pèlerinage.

« Mon mari vient de Komah, mais nos amies qui sont avec sa maman sont toutes parties à la mecque mais nous c’est le contraire. Nos maris nous disent de se taire. Ce qui est claire nous sommes fâchées contre Mamadi Doumbouya », dit-elle.

Aujourd’hui, la colère et la déception sont grandes dans la sous-préfecture de Sabadou Baranama contre le président de la République Colonel Mamadi Doumbouya. Les femmes de Sabadou Baranama (Komah) se disent déçues du président Doumbouya qu’elle accuse d’avoir oublié sa communauté.

Moussa gberedou Condé correspondant régional

 (+224) 625 380 652

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »