Urgent : 35 ressortissants guinéens détenus dans une prison en Angola

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Les autorités angolaises mettent finalement en pratique leur décision d’exclure sur leur territoire tout étranger n’ayant pas régler ses dossiers de séjour lui permettant de vivre légalement dans leur Pays.

Notre rédaction Aminata.com a été alertée au téléphone ce mardi 13 novembre 2018 par un ressortissant guinéen emprisonné avec ses compatriotes dans une prison d’une ville qui se situe à 30 kilomètres  de la capitale angolaise Luanda.

Selon notre source d’information ces trois derniers mois, les autorités de ce pays ont décidé de régulariser le séjour des étrangers qui se trouvent dans leur pays. Pour cela, ils ont donné un ultimatum de trois mois à tous les étrangers.

A LIRE =>  La problématique  de la location immobilière au coeur des débats

Certains pays avec l’implication de leurs ambassades et les autorités de leurs pays ont réussi à aider leurs compatriotes avant la date limite.  Ces derniers ont envoyé des envions qui ont transporté tranquillement leurs compatriotes dans leurs pays.

Contrairement aux guinéens qui sont abandonné par leur ambassadeur qui ne fournit aucun effort pour aider ses compatriotes. « Avant même que les autorités de ce pays ne prennent cette décision, à chaque fois on tue des guinéens ici de façon injuste, surtout les commerçants et après on prend leurs biens. On ne voit aucune suite favorable. On a dit ça à l’ambassadeur, mais c’est comme s’il ne nous considère pas. Pourtant, il est là pour nous. Quand ils ont parlé de rapatrier tous ceux qui sont là clandestinement, on est allé vers lui, il n’a rien fait pour nous aider. La maintenant, la date est arrivée, les angolais nous font ce qu’ils veulent, ils ne calculent même plus celui qui a de papier dans les normes ou pas, dès qu’on sait que tu es guinéen, tu es foutu, on te frappe et on te prend pour t’enfermer. Nous sommes là, au nombre de 35 guinéens. Il y a d’autres prisonniers qui sont là avec nous qui sont d’autres pays, mais leur cas est sur la voie de négociation avec leurs autorités pour les sortir de là. Contrairement à nous qui n’ont aucun espoir. Djigui Camara, notre ambassadeur est là et il ne fait rien », a-t-il dénoncé avant de lancer un appel aux autorités guinéennes de les secourir avant que ça ne soit trop tard.

A LIRE =>  Dans le contexte du COVID 19, l’UNESCO mobilise 122 pays pour une science ouverte et une coopération renforcée

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x