L’aviso Premier Maître l’Her,  est le nom du navire français qui est depuis ce mercredi 9 octobre dans les côtes guinéennes.  La presse a été conviée pour la  visite de ce bâtiment polyvalent de 80 m. A l’intérieur, les journalistes découvrent un équipage composé de 100 matelots sous le commandement du capitaine de frégate Ecric AUJEAN.

A l’entame, le commandant AUJEAN fait une brève présentation de la mission du navire à Conakry, qui vient de remplacer Germinal après plusieurs mois sur les eaux de l’Afrique de l’Ouest. Le commandant AUJEAN explique que ce bâtiment de combat participe à la défense des approches maritimes, la surveillance et défense des côtes françaises, la lutte anti-sous-marine dans les eaux côtières, … Il y a une semaine, cet équipage était à Dakar toujours dans le cadre de l’exercice de sa mission.

Le capitaine de frégate Eric AUJEAN

 

Le commandant du navire, indique que dans le volet de menace de piraterie, la Guinée doit se sentir concerner “vu sa position maritime et stratégique dans la sous-région“.  D’après lui, dans l’avenir, les côtes guinéennes où transitent de nombreux bateaux de commerce ne sont pas excluent de menace de piraterie. Même si, ajoute-t-il, le Golfe de Guinée notamment les eaux camerounaises et nigérianes, est aujourd’hui le plus touché  par les attaques de piraterie. Selon ses dires, la Guinée Klonopin qui a déjà mis en place un Sémaphore dans l’île de Tamara est en avance des pays de la sous-région dans la prévention des attaques des pirates. Par ailleurs, il soutient: “La piraterie demeure un problème majeur pour les pays de l’Afrique de l’Ouest“.

 

Selon une note de presse de l’ambassade de France en Guinée, l’aviso Premier Maître L’Her à son actif, la protection des convois du Programme alimentaire mondial en destination de la Somalie contre les attaques de pirates menaçant les navires de commerce entre 2007 et 2008. A l’est du Golfe d’Aden en 2009, il a intercepté  deux embarcations pirates qui voulaient s’en prendre à un cargo panaméen. En février 2013, lors de l’opération SERVAL qui a libéré le nord Mali des djihadistes, il a aussi participé à l’escorte des navires le long des côtes ouest-africaines  dans son apport logistique aux troupes françaises. Au programme de cette mission de quatre jours donné par le Chargé de presse de l’ambassade, des visites protocolaires des autorités civiles et militaires guinéennes sont annoncées. Des élèves du Lycée français Albert Camus  effectueront une visite d’une heure. L’aviso porte le nom de Jean-François L’Her, Mort pour la France le 25 mai 1940 lors de la défense de la base d’aéronautique navale de Berck.

 

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com
alpha.oumar@aminata.com
+224 666 62 25 24

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here