A LA UNEPolitique

Transition en Guinée, résumé de la journée du vendredi,19 novembre 2021

Commençons ce résumé par le constat selon lequel, depuis quelques jours, les femmes de Kamsar et Kolabounyi ont entamé des manifestations pour protester contre les délestages en fourniture de courant électrique dans leurs villes. Elles ont érigé des barricades sur plusieurs routes, empêchant ainsi la fluidité de la circulation. Il a fallu l’intervention hier, du patriarche de la Basse Côte, Elhadj Sèkhouna Soumah pour qu’elles suspendent leur mot d’ordre.

À l’issue de ces manifestations, aucune bavure policière n’a été signalée, chose qui constitue une avancée majeure dans le maintien d’ordre en république de Guinée.

Dans les émissions de grande écoute, le premier Conseil des ministres a été largement décrypté.
Des aspects positifs tel que, l’égalité de traitement entre la presse publique et privée dans la couverture de la rencontre, le standing de la salle ayant abrité la réunion et le respect strict du protocole ont été salués Par contre, la non désignation d’un porte-parole du gouvernement et l’absence d’un compte-rendu détaillé ont été largement critiqués.

Le gouvernement de la transition a entamé aujourd’hui une retraite de 48h sur la base de l’unité d’élite « Forces spéciales », située à Kalia, dans la préfecture de Forecariah. L’objectif est de permettre à l’équipe gouvernementale, dirigée par Mohamed Beavogui de cultiver l’esprit de cohésion, de découvrir l’État de dégradation du réseau routier et l’élaboration du plan global de la gouvernance de la transition. Tous habillés en uniforme militaire, ils ont reçu les consignes et le drapeau national de la part du président, Colonel Mamadi Doumbouya, qui les a invité à revenir avec un plan bien élaboré.
A noter qu’ils y sont tous allés en bus. Ce qui permet de réduire considérablement les charges liées au voyage.

A LIRE =>  Transition en Guinée: des responsables FNDC échangent avec un émissaire de l'ONU

Une dynamique d’appui citoyen à la transition, composée de plusieurs organisations de la société civile a lancé des travaux d’élaboration d’un document cadre et de plaidoyer, contenant les préoccupations des citoyens et des propositions d’actions concrètes pouvant appuyer la transition.

Suite à une interpellation de madame la gouverneure de la ville de Conakry, les structures habilitées ont lancé une campagne de recensement des panneaux publicitaires anarchiquement installés dans la capitale. L’objectif est de faire respecter la réglementation en la matière et donner à Conakry l’image d’une vraie capitale.

Par un communiqué, le ministère des infrastructures et des transports à informé les populations de Conakry du remplacement des blocs de béton posés au carrefour ambiance de Lambanyi face à la station TMI, par des balises horizontales et verticales. Il a invité par la même occasion les populations au respect strict de cette nouvelle mesure dont l’efficacité sera évaluée dans un mois.

Cheick ALIOUNE pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »