Ce jeudi 11 juillet 2019, le tribunal de première instance de Dixinn a décidé de rendre sa décision en annulant la citation directe émise contre le secrétaire général à la présidence, chargé de la lutte anti-drogue et le crime organisé qui l’oppose avec la société de vente en ligne QNET.

 

Cette histoire entre ces deux parties a commencé quand les plaignants avaient été mis aux arrêts par les services du colonel Moussa Tiegboro Camara qui les soupçonnaient de faits d’arnaques.

Après leur présentation à la justice qui a ordonné leur libération, ces jeunes plaignants disent ne pas être entrés en possession de leurs marchandises qui avaient été saisies sur eux par Tiegboro et ses hommes. C’est de là, que ces membres de cette société ont décidé de triballer colonel Moussa Tiegboro Camara en justice.

L’ouverture de cette audience, s’est déroulée à l’absence de l’accusé. Le tribunal a  annulé la citation directe qui, selon le juge, n’identifie pas  clairement les  cinq représentants de QNET qui accusent le colonel Moussa Tiegboro Camara de vol et d’abus de pouvoir dans cette affaire.

 

Une décision peut-ont estimé favorable au  Secrétaire général de la lutte contre la drogue et le crime organisé absent à cette audience.

 

Selon son avocat, ils estiment que le droit a été dit dans cette affaire. « Le début de cette procédure, nous avons toujours soulevé une incohérence dans la citation directe qui n’indique pas clairement les noms des plaignants. On ne les connaît pas, ils sont non identifiables. Donc, le juge a bien fait de rendre cette décision », se réjouit Me Jean Michel Senivogui.

Du camp du partie civile, l’un des avocats des plaignants ne comptent pas baisser les bras dans ce dossier. Ils disent qu’ils vont poursuivre cette affaire jusqu’au bout.

« Dès aujourd’hui nous allons introduire une nouvelle citation directe pour indiquer clairement nos cinq plaignants. Donc dans les prochains jours, nous allons nous retrouver devant ce même tribunal pour demander sa condamnation pour vol et abus d’autorité. ce qu’il a fait est inadmissible », a-t-il déclaré.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com