orange guinee guicopres uba guinee votre
Diaka Camara, Présidente de la Fondation Diaka Camara
Diaka Camara, Présidente de la Fondation Diaka Camara

Téléthon Covid-19 : la Fondation Diaka Camara fait des dons aux personnes démunies dans la capitale Conakry

Dans un entretien qu’elle a accordé à notre rédaction, Mme Diaka Camara CEO de CBC Worldwide Communication & Production Company et Présidente de la Fondation Diaka Camara pour l’éducation en Guinée, a fait le déroulé des activités menées depuis l’apparition de la Covid-19 en Guinée.

Elle rappelle que depuis l’apparition du nouveau coronavirus ou Covid-19 dans notre pays, le gouvernement guinéen s’est engagé dans une véritable course contre la montre. Et dans un premier temps, des mesures exceptionnelles ont été prises, dont un appel à la solidarité nationale afin de faire face à cette crise sanitaire sans précédent et d’en limiter les effets néfastes.

Elle indique que l’initiative ‘’PROTÉGEONS NOTRE GUINÉE’’ portée par sa Fondation en collaboration avec CBC Worldwide, les Ateliers RH, Big-diaspora,la Banque Islamique de Guinée, la Banque UBA, Orange Money, MTN Mobile Money et plusieurs médias et des partenaires stratégiques, a permis de mettre sur pied un évènement télévisé dénommé ‘’TELETHON-TOUS ENSEMBLE CONTRE LE COVID-19’’. Notamment, avec pour objectif principal de mobiliser des contributions volontaires de particuliers et d’entreprises publiques et privées afin que les couches les plus vulnérables,puissent disposer de suffisamment de denrées alimentaires et de kits sanitaires durant cette période de crise que notre pays traverse.

Des vivres octroyés par la Fondation Diaka Camara
Des vivres octroyés par la Fondation Diaka Camara

La très dynamique Diaka Camara souligne que les bénéficiaires visés par l’initiative ‘’TELETHON-TOUS ENSEMBLE CONTRE LE COVID-19’’ sont, en priorité, les orphelins, les personnes en errance, les personnes handicapées, les personnes malades qui se trouvent dans l’incapacité de se déplacer, les familles en détresse de longue durée, les familles monoparentales, les ménages en situation de perte de revenus professionnels suite à la crise sanitaire, ou simplement en difficulté ponctuelle.

« L’aide d’urgence répondant à une demande exceptionnelle pour un usager, est constituée d’un colis alimentaire de denrées non périssables en petit conditionnement, ainsi que d’un kit de résilience remis directement aux bénéficiaires », annonce-t-elle.

Cette professionnelle de la communication et de la production audiovisuelle n’est pas   à sa première de participer à des initiatives de lutte contre les maladies. Au temps triste d’Ebola, elle a eu à travailler avec l’Unicef pour sensibiliser et pour pouvoir vraiment éradiquer cette maladie à fièvre hémorragique. Elle a aussi travaillé avec l’ambassade des Etats Unis d’Amérique pour la lutte contre l’excision.

« A travers la communication, nous pouvons sensibiliser et éduquer les populations sur des sujets sensibles, afin d’éradiquer les mauvaises pratiques et les mauvais comportements », précise-t-elle.

A LIRE =>  URGENT : les baraques des pêcheurs léonais en flammes à Coléah-Lansebounyi, EDG pointée du doigt

Diaka Camara ajoute que CBC Worldwide COM&PROD en partenariat avec la Fondation Diaka Camara a lancé l’initiative ‘’PROTÉGEONS NOTRE GUINÉE’’ contre le coronavirus pour une large campagne de sensibilisation en langues locales.  « Nous avons fait intervenir les personnalités publiques, telles que : des journalistes, des artistes comme Mamadou Thug, Petit Tonton, Gnamakala, Aly 100SON pour pouvoir vraiment les utiliser, afin de sensibiliser les populations sur les mesures préventives dans la lutte contre le coronavirus.

« Ces messages de sensibilisation se  sont fait dans toutes les langues locales du pays : maninka, pular, sosso, et les langues forestières aussi afin de toucher plus de personnes en les sensibilisant sur l’importance des mesures barrières et les méfaits du coronavirus. La campagne a été lancée sur les réseaux sociaux et à la télé où les spots sont passés » explique-t-elle.

Parlant du point de vue humanitaire, la Fondation Diaka Camara a beaucoup fait : « Nous nous sommes dit comment pouvons- nous apporter notre aide directement aux populations qui sont désœuvrées et qui sont démunies ? De nombreuses personnes sont resté confiné a la maison car pour interrompre la chaîne de contamination il faut que les gens restent chez eux. Mais, c’est difficile de rester chez soi si on doit sortir tous les jours pour gagner son quotidien, d’où m’est venue l’idée de lever des fonds à travers un téléthon qui sera une initiative citoyenne d’envergure nationale et internationale », indique Diaka Camara.

Une femme bénéficiaire des dons des vivres octroyés par la Fondation Diaka Camara
Une femme bénéficiaire des dons des vivres octroyés par la Fondation Diaka Camara

Et, d’ajouter : « Nous voulons que tous les citoyens guinéens ici et de la diaspora y participent. Nous nous sommes toujours dit que les gens n’ont pas de problème à faire un don, seulement ils veulent s’assurer de la transparence de la gestion de ce don. Nous avons donc décidé de mettre en place l’initiative du Téléthon en toute transparence. Le téléthon, c’est là où on fait une levée de fonds sur les chaînes de télé et etant une initiative citoyenne, nous  avons  rassemblé toutes les télés de la place qui ont voulues nous accompagner, notamament la RTG, Espace TV et CisMedia  », explique-t-elle.

Ainsi, nous confie-elle, le lancement du téléthon s’est passé sur une période de trois jours, sur ses trois télé de la place qui ont fait passé l’événement de 21h à minuit le vendredi, le samedi et dimanche. « Nous avons mis en avant toutes les plates-formes où l’on pouvait faire un don : via la Banque islamique de Guinée,  Orange money, MTN mobile money, la plateforme Guinée diaspora pour ceux qui sont à l’International par carte de crédit, et aussi sur la carte bancaire de  UBA, qui étaient tous des partenaires du téléthon», dit-elle.

A LIRE =>  Guinée : le président de la HAC désormais nommé par décret,  qu'en pense Alpha Abdoulaye Diallo de l'AGEPI?

« Donc, nous avons réussi à lever 96.000 euros en nature et en espèce, parce que nous avons aussi reçu des dons en nature. Pour des questions de transparence, nous avons créé toute une plateforme, afin que les gens voient comment leur argent est utilisé. Nous avons créé un site web www.telethonguinee.org pour permettre aux gens d’inscrire les bénéficiaires et de suivre les rentrées et les sorties d’argent. Pour ce qui s’agit d’inscrire les bénéficiaires, tout le monde peut faire le faire sur la plateforme. Nous avons aussi nos équipes sur le terrain pour s’assurer que les personnes inscrites sont vraiment nécessiteuses. Avec les fonds levés, nous pouvons accompagner 500 familles pendant trois mois, soit 5.000 personnes pendant une période de trois mois, au lieu de faire des actions ponctuelles. En ce moment, nous continuons les livraisons. A date, nous avons desservis 200 familles, et nous continuons l’identification des familles. » rassure Diaka Camara.

Pour finir, elle souligne pourquoi la FONDATION s’est focalisée sur Conakry, la zone la plus touchée. « Malheureusement pour nous, Conakry reste l’épicentre de la maladie. A l’intérieur quand même, ils ont vraiment réussi à gérer. Nous avons décidé de nous focaliser d’abord sur le Grand Conakry, ensuite nous irons à l’intérieur du pays. Nous sommes en train de mettre en place une chaîne de commerçants avec lesquels nous pouvons travailler à l’intérieur du pays. Les familles identifiées pourrons se rendre dans ces différents endroits pour se faire livrer les packs de denrées que nous avons constitué».

Les kits alimentaires sont composés, et par bénéficiaire, d’un sac de riz de 50 kg, 1 bidon d’huile de 5 litres, de 10 kg de sucre et 5 kilos de tomates accompagnés des kits sanitaires : un seau à robinet avec 4 morceaux de savons et un bidon d’eau de javel et des masques. « C’est ce qu’on répète trois fois, pour les 500 familles que nous aurons complétement identifiées, nous invitons tous un chacun a visiter notre plateforme www.telehtonguinée et a faire un don car le téléthon continue toujours », conclue la présidente de la Fondation Diaka Camara.

Zézé Enema Guilavogui

zezeguilavogui661@gmail.com

622 34 45 42

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »