orange guinee guicopres uba guinee votre
Atelier de validation du Programme national d’inclusion et d’autonomisation des Personnes Handicapées en République de Guinée
Atelier de validation du Programme national d’inclusion et d’autonomisation des Personnes Handicapées en République de Guinée

Guinée: le PNUD et le gouvernement s’activent pour l’inclusion et l’autonomisation des personnes handicapées

Le gouvernement en partenariat avec le programme des nations unies pour le développement (PNUD) a organisé ce lundi 16 décembre 2019 à Conakry, un atelier de validation du Programme national d’inclusion et d’autonomisation des Personnes Handicapées en République de Guinée.

Le Programme National d’Inclusion et d’Autonomisation des Personnes Handicapées a pour objectif de promouvoir la pleine participation des Personnes Handicapées au processus de développement économique, social et culturel de la Guinée à l’horizon 2020.

Selon les organisateurs, il traduit la volonté et l’engagement du Gouvernement Guinéen avec l’appui du PNUD pour l’atteinte des objectifs du développement durable (ODD) et l’application du Concept « Ne laisser personne derrière ».

L’objectif de cet atelier était d’informer les différents acteurs, les autorités et l’opinion publique de l’existence d’un cadre de référence des interventions dans le secteur du handicap d’une part, et d’autre part de passer en examen le programme et de le faire valider par tous les acteurs.

Les personnes touchées par le handicap dans le monde sont estimées à un milliard. Elles sont confrontées à de nombreux obstacles pour participer pleinement à la société. 80% d’entre elles vivent dans des pays en développement. Un enfant non scolarisé sur trois, a un handicap et moins de 2% des enfants handicapés, vont à l’école dans les pays en développement. En Guinée, le troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH3), réalisé en 2014, a dénombré 155 885 personnes handicapées (PH) sur une population totale de 10 503 132 habitants, soit 1,5 %.

Dans son discours, Mme Mariama Sylla Ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’Enfance a salué le leadership et le Management du PNUD pour son appui constant qui a permis l’élaboration du programme.

Poursuivant, elle a dit que la Guinée s’est inscrite dans le cadre de la réalisation des Objectifs du Développement Durable.

« Donc, nous ne pouvons pas concevoir que les principes établis soient bafoués dans ce sens. Donc, depuis que nous avons ratifié cet engagement et que nous avons bénéficié de l’appui de nos partenaires, singulièrement le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) avec le soutien du gouvernement à travers le président de la République qui a une vision claire par rapport à la réalisation d’une Guinée émergente, qui va débarrasser notre pays de toute sorte d’exclusion, de pauvreté, de vulnérabilité. Aujourd’hui, élaborer un programme national d’inclusion et d’autonomisation des personnes handicapées veut dire tout simplement que ces personnes vulnérables constituent une priorité pour ce gouvernement et qu’elles ne peuvent plus être traitées comme les sans droits. Il faut qu’on leur donne des moyens pour ne pas qu’elles soient dans la rue entrain de mendier », a-t-elle souhaité.

Prenant la parole, Éloi Kouadio IV Représentant résident adjoint du PNUD a de son côté, salué les résultats atteints et demande la poursuite des efforts d’inclusion et d’autonomisation des personnes handicapées.

Pour Monsieur Kouadio, c’est un programme qui permet de faire en sorte que les personnes vivant avec handicap sortent de leur marginalisation, de leur stigmatisation.

« Et au sortir de cette stigmatisation, il faut pouvoir être autonome, qui veut dire avoir un métier, pouvoir produire et être un actif au niveau de l’économie nationale. Je pense que ce programme qui va aider les personnes vivant avec handicap à s’autonomiser va ouvrir leur chance d’opportunités en termes d’inclusion et c’est en cela que le PNUD s’est engagé à soutenir ce programme qui est ambitieux certes, mais qui a la possibilité de permettre à chaque personne vivant avec handicap, dont le potentiel peut émerger, d’avoir confiance en lui-même et pouvoir exercer ce métier et offrir aux autres guinéens des services qui peuvent être économiquement rentables », a indiqué le diplomate onusien.

Au nom du premier ministre, Abdoulaye Yéro Baldé Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique a fait savoir que la 3ème République a fait des efforts dans une dynamique inclusive, caractérisée par une manière de penser et de vivre qui instaure la participation active de tous les citoyens, ce qui selon lui, suppose la qualité de chance, la justice sociale.

« Outre la législation qui protège les personnes vulnérables et les plus faibles, le gouvernement veille à ce que cette inclusion aboutisse au respect des droits humains sur tous les aspects et dans tous les secteurs à travers le programme qui nous est soumis. Je suis heureux de constater que le ministère de l’Action Sociale et ses partenaires mettent en discussion le concept de normalité transformant la différence en différence normale », a-t-il ajouté.

Cette série de discours a été suivie d’une remise d’équipements à des personnes handicapées évoluant dans plusieurs domaines notamment la coiffure, la fabrique de meuble en bambou et dans la pêche.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »