De nos jours à Siguiri, l’un des soucis majeurs de la population est le manque d’écoles publiques. Avant, Siguiri était connu de par sa richesse du sous sol surtout avec l’arrivée des machines de détection d’or dans les années 2012-2015. Mais aujourd’hui les réalités ont changé à part de ceux qui ont eu la chance d’être engagés à la SAG qui sont un peu à l’aise avec leurs familles, les autres responsables de familles souffrent énormément.

Au jour d’aujourd’hui, la commune urbaine de Siguiri est confrontée aux épineux problèmes à savoir: le manque d’écoles publiques, la baisse du niveau des élèves et la prolifération des écoles privées.

Les conditions économiques actuelles des parents d’élèves ne leurs permettent d’inscrire leurs enfants dans ces écoles privées, ce qui pouvait les soulager un peu c’était la présence massive des écoles publiques dans les quartiers et ce la manque à Siguiri.
Mr Sekou Kourouma le chef section planification et développement à la DPE de Siguiri a fait la situation globale des écoles de la commune urbaine:
<< le nombre total d’écoles: 190
ELEMENTAIRE:

Total d’écoles : 157
Publiques laïques : 47
Publiques Franco-Arabe : 3
Privées laïques : 43
Privées Franco-Arabe : 56
Communautaires : 8
SECONDAIRE
Total d’écoles : 33
Publiques laïques : 6
Publiques Franco-Arabe : 1
Privées laïques : 17
Privées Franco-Arabe : 9
Communautaires : 0.

C’est une preuve concrète pour vous dire combien de fois les écoles privées sont plus nombreuses que celles qui sont publiques.
Et cela joue beaucoup sur la formation de nos enfants et cela pousse même à certains élèves vers l’abandon car tous les parents n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants dans ces écoles privées par faute de moyens financiers et par la distance de ces écoles publiques qui sont en place.

L’Etat a beaucoup fait pour Siguiri mais il doit encore faire de plus pour qu’il y est suffisamment d’écoles publiques dans les quartiers.
La commune urbaine de Siguiri a 17 quartiers, dans ces 17 il n’ya que 6, c’est pour vous dire que ce n’est pas du tout facile.
Avec ces distances, certains élèves sont obligés d’abandonner.>> a-t-il indqué Mr Kourouma.

Dans la même optique, Mr Kourouma a avoué:<< qu’ils veulent maintenant aller voir au service de l’habitat pour les dire que desormais, de laisser dans les quartiers, des espaces libres pour des écoles.>>.

Mamadou Hawa Keïta depuis siguiri pour aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here