Chérif Abdallah, président du Groupe organisé des hommes d'affaires
Chérif Abdallah, président du Groupe organisé des hommes d'affaires

Les réactions se multiplient depuis l’adoption du nouveau code civile guinéen dans lequel il y a eu une restriction. Dans un entretien accordé à notre rédaction, Chérif Mohamed Abdallah président du groupe organisé des hommes d’affaires(GOHA) parle d’une insulte envers l’islam.

«Lorsque j’ai appris que les députés ont voté cette loi relative à l’interdiction d’épouser plusieurs femmes sans l’accord de la première, cela m’a étonné parce que dans nos différentes familles en Guinée, soit le grand père, le père ou l’oncle est polygame. Et même certains députés qui ont voté cette loi ont au moins deux épouses. Il y a parmi eux qui envisagent d’épouser jusqu’à quatre. Ces genres de choses font honte dans un pays où il y a plus de 95% de musulmans. C’est une foutaise à l’endroit de l’islam parce qu’on ne peut pas se permettre du n’importe quoi en se disant qu’on fait au nom du peuple. En tout cas, moi je ne respecterai pas cette loi. C’est une insulte à l’endroit de l’islam. Ce n’est pas cette loi qui va nous dicter ce qu’on va faire dans nos famille. L’islam a déjà réglé ça. Nous avons trouvé ça comme ça. Nos ancêtres ont vécu avec ça, nous le vivons et nos enfants vont vivre avec», a-t-il dénoncé.

Et Chérif Abdallah de poursuivre: «Personne ne peut nous inventer quoi que ça soit. Je pense que c’est parce que leur mandat a expiré, c’est pourquoi ils sont en train de se foutre de nous».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942