Une électrice prend un autocollant « I voted » (J'ai voté) après avoir voté à Mount Kisco, dans l’État de New York, le mardi 6 novembre 2018. (© Richard Drew AP Images)
Une électrice prend un autocollant « I voted » (J'ai voté) après avoir voté à Mount Kisco, dans l’État de New York, le mardi 6 novembre 2018. (© Richard Drew AP Images)

À travers le monde, les pays organisent leurs scrutins électoraux à divers moments de la semaine et de l’année.

Mais aux États-Unis, les grands rendez-vous électoraux comme la présidentielle, organisée tous les quatre ans, et les élections de mi-mandat, organisées tous les deux ans, comme celles du 6 novembre 2018, ont toujours lieu le mardi qui suit le premier lundi de novembre.

La tradition remonte à 1845, année où le Congrès a instauré cette date flottante qui fait que les élections tombent le 2 novembre au plus tôt, et le 8 novembre au plus tard.

Le choix du mardi tient au passé agraire du pays. À l’époque, la plupart des Américains étaient des agriculteurs, et on estimait qu’ils avaient trop à faire dans les champs pendant les mois précédents pour se préoccuper d’aller voter.

Mais en novembre, le travail était moins astreignant, les récoltes ayant été généralement achevées avant l’arrivée des gelées. Les élections ne pouvaient pas avoir lieu le dimanche, jour où les chrétiens vont à l’église, ni le lundi puisqu’il fallait parfois une journée entière pour se rendre aux bureaux de vote à cheval ou en charrette. En outre, le mercredi était jour de marché pour les agriculteurs. C’est donc les mardis de novembre qui ont été sélectionnés pour les scrutins.

Depuis, la société américaine a bien changé et aujourd’hui certains plaident en faveur d’élections organisées le samedi ou le dimanche, affirmant que davantage de personnes pourraient ainsi voter. Mais les traditions ont la vie dure, et aucune tentative sérieuse de modification du calendrier électoral ne s’est encore dessinée.

La prochaine grande élection aux États-Unis se déroulera en 2020, à l’occasion de la présidentielle, le mardi après le premier lundi de novembre, ce qui tombera le 3 novembre.

Cet article a été publié à l’origine en anglais par La Voix de l’Amérique.

 

PARTAGER