A LA UNENouvelles des Regions

Plus de 200 ans après, un prince du Fouta retrouve ses racines

Il s’appelait jusque là Dr Artemus Gaye et est un descendant de la 7 ème génération de l’Almamy Sory Mawdho deuxième Almamy du Fouta Théocratique dont le fils Thierno Abdourahmane Barry avait été pris et vendu comme esclave tel que raconté par l’écrivain Thierry Alford dans l’ouvrage  » prince amont slaves ».

Ce retour aux sources pour Artemus Gaye est d’un poids émotionnel sans pareil puisqu’en une poignée de jours accompagné de ses »oncles » il a pu fouler le sol de lieux chargés d’histoire comme Timbo ancienne capitale du Fouta, Fougoumba lieu de couronnement des monarques, Petel Djiga théâtre d’une féroce guerre de positionnement entre l’Almamy Bokar Biro et ses frères et depuis le soir du Dimanche 3 juillet 2022-début, le Dr et ses guides sont à Labé et la raison est valable parce que Labé est une ville qui a marqué l’histoire du Fouta et parce que son lointain aïeul le puissant Almamy Sory Mawdho repose dans une tombé reconnaissable au marbre blanc qui le constitue derrière l’imposante sépulture du fondateur de la ville de Labé ai cimetière attenant à la mosquée qu’il avait fondée.

Ce lundi 04 juillet, après sa visite au musée, Dr Artemus Gaye a signifié son émotion et sa joie sans limite à avoir effectuer ce pèlerinage et à embrasser la religion de ses pères.

A LIRE =>  Labé_ Un prédicateur islamique parle des recalés du pèlerinage

Au coeur de la visite dans la plus pure tradition locale, un Farba a entonné les chants de gloire dû à son rang de prince tout en lui faisant porter le putoru bonnet atypique peuhl.

En réaction à cette charge d’émotions, Dr Artemus Gaye a laissé son chapeau au musée pour la postérité.

L’autre partie du séjour du docteur Gaye ce lundi est réservée à la visite aux autorités administratives et religieuses notamment les fondations Karamoko Alfa mo Labé et Thierno Aliou Boubhandyan et un recueillement sur la tombe de l’Almamy Sory Mawdho.

Détail très important à signaler, à son arrivée, la famille royale a procédé à une conversion du Dr Gaye à l’islam et désormais il se fera appeler Dr Ahmed Artemus Gaye Barry.

Entre autre, il faut dire que si ce retour aux sources a été possible c’est dans une large mesure grâce à des personnalités comme les professeurs: Bonata Dieng et Abdoul Goudoussi Diallo qui pendant 20 ans correspondent avec le Docteur et ont offert de magistrales communications sur l’histoire du prince Abdourahmane tant en Guinée qu’au Sénégal avec la complicité de l’ambassade des États unis en Guinée.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »