A LA UNESocieties & Divers

Paroisse Saint Matthieu de Kountia: après 40 jours de pénitence, les fidèles entre joie et l’allégresse pour la résurrection du Christ

Le dimanche, 17 avril 2022 a marqué la fête commémorative de la mort et la résurrection de Jésus Christ. Cette célébration qui est l’aboutissement du jeûne de 40 jours, constitue un moment solennel pour le chrétien. Sans exception, les fidèles chrétiens de la Paroisse Saint Matthieu de Kountia, situé dans la préfecture de Coyah, à l’image des autres de la Guinée et du monde, ont témoigné leur joie et l’allégresse qui ont caractérisé leur renaissance en cette fête de Pâques 2022.

Pâques, c’est au préalable ces moments de pénitence, de partage, de pardon et de prière. C’est aussi en d’autres termes, l’espérance en la vie éternelle et le fondement de la foi chrétienne.

Père Sébastien Tama Bidiar, Curé de la Paroisse Saint Matthieu de Kountia

« La Pâques pour le fidèle chrétien surtout catholique, est le fondement de la foi chrétienne. Parce que Pâques, c’est la résurrection de Jésus Christ. C’est aussi la lumière qui éclaire le passé, le présent et l’avenir. Pâques est fondamental, parce que si le Christ était simplement mort et n’était pas ressuscité, nous n’en serions pas là», a d’abord rappelé Père Sébastien Tama Bidiar, Curé de ladite Paroisse.

Thérèse Manémou, présidente des femmes de la Paroisse Saint Matthieu de Kountia

Pour la présidente des femmes de Saint Matthieu, cette fête de Pâques célébrée pour la mort et la résurrection du Christ, donne la vie aux fidèles chrétiens et fait changer leur comportement. Avec un cœur rempli de joie, Thérèse Manémou n’a pas manqué de s’exprimer en ces termes : « je suis dans un sentiment de joie et d’allégresse, parce que mon rédempteur est ressuscité. La résurrection de notre Seigneur Jésus Christ nous donne la vie et nous fait changer. Mais en tant que chrétiens, nous ne devons pas nous limiter à seulement ce carême. Nous devons après ces moments, laisser nos vieilles habitudes. Aujourd’hui en Guinée, nous sommes à une phase de réconciliation. C’est pourquoi nous demandons au Seigneur Jésus à l’image de sa résurrection, pour que tout le monde ressuscite avec lui, dans nos cœurs, nos comportements et dans nos changements d’habitudes pour que notre pays puisse changer positivement», a-t-elle martelé.

A LIRE =>  Concours National de Dissertation de la Fondation UBA: les douze finalistes sont connus

Pâques c’est aussi une occasion mise à profit pour baptiser les fidèles chrétiens catholiques qui ont suivi régulièrement, la formation de 3 ans sur la connaissance biblique à travers les écritures saintes et de la parole de Dieu. Cet apprentissage les rapproche davantage de Jésus Christ et multiplie leur croyance. Comme Joséphine Cénie Haba, ils ont été nombreux a bénéficié de cette grâce pendant cette fête du côté de Saint Matthieu de Kountia.

Joséphine Cénie Haba, baptisée

« Le baptême c’est un sacrement qui signifie renaître de nouveau. En d’autres termes, revoir le Christ ressuscité. Le baptême permet à un chrétien de rentrer dans le royaume de Jésus Christ. À travers ce baptême, tous les péchés qu’on avait disparaissent, parce que l’on te baptise au nom du Père, du Christ et du Saint Esprit. Je suis vraiment contente pour cela et je remercie le bon Dieu. C’est pourquoi je dois prochainement aider mes amis à venir suivre la catéchèse (apprentissage) afin qu’il puissent avoir le baptême comme moi. Mon devoir prochainement, est de participer à l’évangélisation des autres. Je dois désormais changer le comportement et surtout être sage», a confié cette jeune fille nouvellement baptisée.

M. Roger Théa, vice-président du conseil paroissial de la Paroisse Saint Matthieu de Kountia

« Nous rendons grâce à Dieu car nous sommes en santé et notre pays est en paix. Nous recevons cette résurrection après 40 jours de pénitence, de prière et de jeûne. Ça veut dire que nous nous sommes exercés pendent ce carême à se rapprocher le plus possible à Dieu. Donc nous fêtons dans la joie, dans la mesure que Dieu lui-même nous a préparé à cela durant l’aumône», a indiqué M. Roger Théa, vice-président du Conseil Paroissial de la Paroisse Saint Matthieu de Kountia.

A LIRE =>  Labé_ Les fidèles  en Christ à l'heure de Pâques 

Faisant référence à la situation actuelle du pays, le Prêtre Sébastien, a dans son homélie du jour, profité exhorté chacun a regardé le Christ qui est mort et qui est ressuscité afin de permettre une réconciliation entre frères et sœurs.

« Comme je l’ai dit de passage, le Christ par sa mort et sa résurrection nous a réconcilié. Cette réconciliation doit être battue sur l’amour vrai et la vérité. Que chacun accepte de se réconcilier et qu’il s’engage tout de même à réparer les torts que chacun a pu causer à son prochain», a-t-il conclu.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »