Le pape François a accepté la démission d’un évêque nigérian, contesté depuis plusieurs années par des prêtres et des fidèles de son diocèse d’Ahiara, dans le sud du pays, a annoncé lundi le Vatican.

« Le Saint Père a accepté la renonciation au gouvernement pastoral du diocèse d’Ahiara, au Nigeria, présentée par Mgr Peter Okpaleke », indique un communiqué du Vatican, précisant que le pape a dans le même temps nommé un administrateur provisoire pour ce diocèse.

Lors de sa nomination en 2012 par le pape Benoit XVI au poste d’évêque d’Ahiara, Mgr Peter Okpaleke avait été accueilli avec hostilité par les prêtres locaux qui reprochaient au Vatican de ne pas avoir nommé un évêque originaire de leur diocèse pour des considérations ethniques.

Conséquence de ce rejet, le cardinal archevêque d’Abuja Mgr John Onaiyeka avait été nommé également administrateur apostolique du diocèse d’Ahiara en juillet 2013.

Depuis, Mgr Okpaleke n’a jamais réussi à prendre son siège d’évêque du diocèse qui lui avait été assigné en raison de cette hostilité.

Le pape François avait reçu en juin dernier des prêtres nigérians auxquels il avait lancé un ultimatum de 30 jours pour qu’ils lui prêtent obéissance en acceptant la nomination de Mgr Okpaleke.

En dépit de cette intervention directe, le conflit opposant l’évêque nommé par le pape à d’autres prêtres de son diocèse n’a pas été résolu, contraignant à la fin Mgr Okpaleke a présenter sa démission.

PARTAGER