orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Mouctar Diallo, ministre de la jeunesse portant un t-shirt du RPG arc-en-ciel au stade de Pita
Mouctar Diallo, ministre de la jeunesse portant un t-shirt du RPG arc-en-ciel au stade de Pita

Opinion Mouctar DIALLO, victime de l’engagement politique de trop ! (Par Ousmane Kandé)

Libre opinion : Ces détracteurs l’avaient ironiquement prévenu : tu regretteras un jour d’avoir soutenu Alpha CONDÉ et son troisième mandat, fin de citation.

Mouctar Diallo, ministre de la jeunesse
Mouctar Diallo, ministre de la jeunesse

Alors qu’il a décidé d’offrir ses services au bénéfice de la Nation, le ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes d’alors Mouctar Diallo, fin artisan du premier mandat de la première République, a fait montre d’un engagement démesuré voire risqué pour soutenir et promouvoir les nobles idéaux du Président Alpha Condé.

Au sein de la jeunesse guinéenne de Conakry et de l’intérieur du pays, le leader du parti Nouvelles Forces Démocratiques a cravaché pour faire passer l’idée d’une nouvelle constitution, la pilule vraisemblablement amère n’était pas facile à ingurgiter.

Pourtant au péril de sa vie, l’intrépide et entreprenant Mouctar Diallo a réussi là où personne n’osait même s’y aventurer : partir au Foutah dans les moindres recoins et battre campagne pour la nouvelle Constitution et la réélection du candidat de la Coalition Démocratique pour le Changement dans la Continuité (CODECC) allié du parti au pouvoir.

Le président de NFD s’est donné à fond et sans arrière-pensée. Le labeur n’a pas été vain parce que le locataire de Sékoutouréya a été investi à nouveau de la confiance du peuple pour 6 années.

A LIRE =>  Mort de Safaye Diallo : Cellou Dalein Diallo à Boké pour l’enterrement

En revanche, le retour de la manivelle ne s’est pas fait attendre pour Mouctar Diallo qui a prouvé aux yeux du monde que le Foutah n’était pas un bastion imprenable : ses militants ont été grièvement blessés partout dans le pays, les sièges de son parti ont été vandalisés et incendiés à Conakry et à Pita, sa ville natale.

Son seul péché, celui d’avoir défendu des valeurs auxquelles il croit : démocratie, liberté, patriotisme, dignité … Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le parti NFD est assigné en justice par le bailleur du siège qu’occupe la formation politique à Hamdallaye. Au Tribunal de première instance de Dixinn, on lui demande de verser près de 10 milliards de francs guinéens de dommages-intérêts au propriétaire du local.

Et pourtant, l’ancien ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes reste droit dans ses bottes, il n’a pas une once de regret pour avoir soutenu celui en qui il croit toujours : le professeur Aloha Condé.

Ousmane Kandé,

Journaliste et Consultant

en Communication

 

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »