Ce  14  octobre  2017,le  musée  du  Fouta  a  célébré  en  différé  l’an  16 de  sa  création. L’institution  patrimoniale a cru  bon  de célébrer  l’événement  en  présentant  une  nouvelle  exposition  intitulée  « ghariji  Fouta » traductibles  par  l’expression française  les  merveilles  du  Fouta . Une  exposition  photo  séquencée  en  8  grands thèmes à  savoir :l’élevage, la traite  et  l’exploitation du   lait, l’agriculture ,l’habitat  traditionnel, les  parures et  coiffures  féminines  et les   couvre chefs  masculins ainsi que  les  insolites .

D’entrée  de  jeu  professeur  Bonata  Dieng  directeur  scientifique  du  Musée  est  revenu  sur  certaines  grandes  dates qui  ont  marqué le  musée.

Puis, tour  est venu  à  l’invité  d’honneur  Cherif  Diallo fonctionnaire  du  système  des nations  unies et  ami  de  la  culture  très  investi  pour  son épanouissement de  faire  son  allocution  dans  laquelle  il  a  plaidé  pour  une  communion  autour  de  la  culture  pour  solidifier  l’identité  culturelle  du  Guinéen  et  au  sens  large. Il  a  aussi  déploré  l’instrumentalisation  de  la  culture  pour  des  causes  politiques avec  la  complicité  des  élites.

Puis  Mr  Alpha  Oumar  Diallo  président  de la  coordination  du  Fouta  au  Mali   et membre  de  la  délégation   de  Cherif Diallo a eu  son  temps  de  parole  dans  lequel ,il  a  salué  l’engagement  de  ce  dernier  auprès  de  la  coordination et  pour  le  rayonnement  de  la  culture   haali pular .

A  l’absence  des  autorités  préfectorales  et  du  Gouvernorat, le  discours  des  autorités  a  été prononcé par  le  chef  de  cabinet  du  gouverneur  Elhadj  Marga Baldé

.

Puis sur  un  power  point ,Dian  Bah autre  cadre  guinéen  vivant  au  Mali et  accompagnateur  de  l’invité  d’honneur  a  présenté une  communication axée  sur  les  enjeux  et  les  dangers  du  réchauffement  climatique ponctuée  de  questions de  l’auditoire.

Après  cette présentation la  nouvelle  exposition  du  musée  a  été  dévoilée  et  mis  à  la  disposition  du  public.

Dans  la soirée  de ce samedi, une veillée  traditionnelle  a réuni  tous  les  invités  au  cours  de  laquelle  contes et  musique  des  gnamakalas du  Fouta  ont  servi  de  décor.

Une  seconde  conférence  portant  sur  les  changements  culturels a annoncé  la  journée  du  dimanche avec  un  concert  poétique .des  plats  locaux  ont  aussi  été  servi  aux  invités .

                                                                                                                               Ousmane  K. Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here