Cheick Sacko, garde de sceaux, ministre de la justice
Cheick Sacko, garde de sceaux, ministre de la justice

Le refus de créer une commission nationale pour enquêter sur les crimes commis contre une communauté (peulhe) est un crime contre l’humanité. Votre silence devant ces crimes  prouve votre part de responsabilité.

En refusant de créer une commission nationale sur le sol Guinéen pour évaluer les multiples crimes de votre gouvernement, n’est-il pas une façon de cacher les bavures commises au cours des évènements depuis votre nomination au poste de Ministre de la justice ?

Me Sako, vos propos ont été rejetés par le peuple et de toute personnes éprise de droits dans le monde. Soyons sérieux Me Sako et ne réveillons pas les cadavres.

A chaque fois des critiques de lèse-majesté sont dites à l’endroit du de géniteur Alpha le Grimpeur vous trouvez comme prétexte de tenir une conférence de presse bidon et vide de contenu pour tenter d’intimider les opposants à votre régime moribond. Vos propos sont mensongers avec portée de nul et non effet, aussi rejeté par le peuple de Guinée.  Il est temps de la constitution d’une commission d’enquête nationale pour évaluer vos crimes et celui de vos alliés assassins (Donzos, Gendarmes et Policiers).

Monsieur Sako les images parlent. Etes-vous prêt à tirer les leçons sur ce génocide qui se perpétue devant vous?

N’oubliez pas que la vérité traduit l’attitude de la dignité de l’être. Il faut être comme vous pour nier les massacres sélectifs contre la communauté Peuhle.

Plus de 95 morts et des centaines de blessés graves sur toute l’étendue du territoire national.

Cela n’est-il pas un crime Monsieur le Garde des sceaux ?

Il est de votre intérêt et celui de votre famille d’ouvrir la porte à l’opinion nationale et internationale afin qu’il puisse évaluer les bavures du régime actuel sur le peuple de Guinée.

Me Sako les responsabilités seront situées. Il est temps de changer de langage et revenons sur la vérité. IL Y A EUT BEL ET BIEN DES MASSACRES EN GUINEE !

Une manifestation à Kaloum sans blessé ni mort une manifestation en haute banlieue à chaque fois trois à quatre morts particulièrement des jeunes Peulhs, c’est qu’il y a eu des bavures sur les citoyens à travers la complicité de quelques officiers supérieurs de l’armée, de la gendarmerie et de la Police communément appelé  Escadron de la Mort et créé par vous Monsieur le Ministre de la Justice.

La solution n’est pas de prendre le pays en otage pour intimider la population, il n’est de pouvoir de personne de s’arrêter devant la marche d’un peuple qui se fraye un chemin pour parfaire son bonheur.

Les jours à venir seront très déterminants pour les Guinéens.

Alors nous avons intérêt de sauvegarder la vérité pour le peuple.

Vive la République.

Vive nos martyrs assassinés pour la cause de la patrie.

Amadou M’Bonet Diallo

 

PARTAGER