Politique

MOHAMED BÉAVOGUI : « NOUS VOULONS QUE CETTE TRANSITION SOIT LA DERNIÈRE. »

Conakry, le 12 Novembre 2021 – Plus d’un mois après son installation dans les fonctions de Premier Ministre pour conduire le Gouvernement de Transition, Mohamed Béavogui reçoit une délégation du G5 – Onu, Union Européenne, CEDEAO, États-Unis, France – au palais de la Colombe.

Le G5 est porteur d’un message de félicitations au Colonel-Président Mamadi Doumbouya à travers le Premier Ministre Mohamed Béavogui pour les bons actes posés depuis le 5 septembre dernier, date de la prise du pouvoir en Guinée par le CNRD.

Le G5 encourage également le Gouvernement guinéen à poursuivre les objectifs fixés par sa Charte de la Transition. Il apprécie les actes posés par le CNRD. Ceux-ci vont dans la bonne direction, d’après les émissaires du G5. Ils traduisent la détermination des nouvelles autorités de Conakry à transformer positivement la Guinée. Les actions menées jusqu’à ce jour sont jugées favorablement par le Groupe. Ils annoncent une bonne issue pour la Transition en cours.

Le G5 a exprimé son engagement à accompagner la Guinée en tant qu’observateur du dialogue interguinéen. Ces dernières années il a joué un rôle important de consultant à travers ses différentes missions de haut niveau en Guinée. Aujourd’hui les deux parties semblent en phase.

Dans les échanges, le G5 a demandé à connaître le chronogramme de la Transition, et notamment celui afférent à la tenue des élections. Il a exprimé son souhait que ces scrutins soient inclusifs, libres, transparents et crédibles.

A LIRE =>  Le président Cellou Dalein Diallo en direct de l'assemblée générale virtuelle de l'UFDG

Selon les émissaires, la finalité de la Transition est l’organisation très prochaine des différentes élections. Ils souhaitent vivement que le chronogramme du CNRD soit focalisé sur les élections et que des jalons clairs et rassurants soient posés.

Par ailleurs, le G5 a fait savoir au locataire du palais de la Colombe qu’il observe de près ce qui se passe avec la Cédéao. Il exhorte le Gouvernement de Transition à maintenir avec cette organisation supranationale une relation étroite et constructive. « On peut avoir des moments de tensions et de désaccord. Cependant, il faut maintenir une collaboration de proximité », a-t-il été dit.

En réponse, le Premier Ministre Chef du Gouvernement s’est réjoui de l’engagement du G5 à accompagner la Guinée dans le dialogue interguinéen. Mohamed Béavogui a assuré ses hôtes que son Gouvernement souhaite une Transition apaisée et susceptible de faire de la Guinée un pays normal, c’est-à-dire un pays où règnent la paix et la sécurité afin qu’il se développe dans la démocratie, l’état de droit et la bonne gouvernance. « Nous souhaitons mettre en place des processus transformateurs pour notre pays. Pour cela nous avons besoin de vous. Une page blanche, une page d’espoir, vient de s’ouvrir à la Guinée. Depuis, plusieurs actes ont été posés. Il y a une Charte longuement pensée, des actes de réconciliation et de dialogue entre les Guinéens, ainsi que des missions d’apaisement et d’encouragements vers la population. Nous avons voulu un Gouvernement mixte et de toutes les régions de la Guinée en mettant en avant la compétence et la représentativité nationale. Nous avons également travaillé sur le volet politique et mis en place un mécanisme pour que les partis politiques désignent leurs représentants au Conseil National de Transition, afin que cet organe législatif puisse se mettre rapidement au travail avec nous », a dit le Premier Ministre Mohamed Béavogui.

A LIRE =>  Transition en Guinée, résumé de la journée du Jeudi, 18 novembre 2021

Il a déclaré que le chronogramme de la Transition est une priorité et qu’un travail intense est en train d’être fait dans ce sens. S’agissant de la Cédéao, Mohamed Béavogui a assuré les diplomates qu’une feuille de route et le chronogramme sont en cours d’élaboration avant les 100 premiers jours du CNRD. « Dans 30 jours, la feuille de route sera prête, nous sommes sur les notes de cadrage, vous aurez au préalable une note, une déclaration du Président. Ce sont des impératifs constitutionnels qui seront respectés. Nous vous assurons que nous donnons à la Cédéao la place qu’elle mérite, celle d’une institution mère », a-t-il affirmé.

Pour finir, le Premier Ministre a précisé que le Gouvernement guinéen a besoin de l’appui technique et de l’expérience du G5. « Nous souhaitons que cette Transition soit la dernière, qu’elle marque le renouveau de la Guinée. Il faut garder les principes en tenant compte de la réalité. Il faut que nous innovions afin de faire des choses concrètes », a-t-il ajouté.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »