Cheick Sacko Ministre de la Justice Garde des Sceaux
Cheick Sacko Ministre de la Justice Garde des Sceaux

Au terme de la manifestation des femmes de l’opposition guinéenne qui exigent l’arrêt de la répression policière dans la commune de Ratoma et réclament la justice pour les 94 jeunes opposants tués dans les manifestations politiques depuis 2011, Maître Cheick Sako ministre de la justice a fait des promesses aux manifestantes.

 En face des manifestantes en sit-in devant son ministère, Cheick Sako a promis de répondre au mémorandum des opposantes par écrit. « A chaque fois qu’il y a eu mort d’hommes, au niveau judiciaire, il y a eu une information qui est ouverte, c’est-à-dire un dossier sur les causes de morts », a-t-il indiqué.

Poursuivant, il a affirme avoir écouté les cris de cœur des opposantes. «Nous allons prendre connaissance du mémorandum. En ma qualité de ministre de la justice, garde des sceaux de la Guinée, ce ne sont pas des femmes de l’opposition que je vois devant moi, mais des guinéennes. Mesdames, vous avez dit que vous êtes venues voir le ministre de la justice. Il faut qu’on dépasse les clivages politiques dans ce pays. Je suis nommé par un camp politique, mais en tant que ministre de la justice, je suis là pour appliquer la loi y compris sur la mouvance. Je vous répondrai par écrit», a-t-il promis.

L’ancien avocat inscrit au barreau de Montpelier(France) va-t-il respecter ses engagements? Attendons de voir.

Dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009, Maître Cheick Sako avait promis que le procès allait se tenir avant fin 2017.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

 Tel: (+224) 622 304 942

PARTAGER