A LA UNENouvelles des Regions

Mamou: une alternative trouvée après le vol des copies de l’examen de sortie

Après la disparition entre Mamou et Conakry du colis contenant les copies des candidats à l’examen de sortie 2020 de Mamou, on se dirige vers une reprise des épreuves. En tout cas, c’est ce qu’a confié l’inspecteur régional de l’enseignement technique à la rédaction de Aminata.com dans la soirée du lundi 10 août 2020.

Aux dires Monsieur Mamadou Barry inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de Mamou, le délégué a quitté la ville Carrefour avec le colis contenant toutes les après avoir fait une décharge.

« Nous avons fait le colis et on l’a remis à Monsieur le délégué qui devait l’envoyer à Conakry. C’était bien emballé comme d’habitude en espérant que ça allait arriver à destination. Avant de bouger le délégué avait fait une décharge pour confirmer qu’il a reçu la totalité des copies. Malheureusement, nous constatons avec amertume que le colis n’est pas arrivé. Le délégué est allé se présenter au ministère sans le colis. Aujourd’hui, nous sommes en train de voir comment refaire l’examen. C’est cette alternative qui a été trouvée », a-t-il dit dans cet entretien téléphonique.

 

L’inspecteur affirme avoir expliqué aux candidats et aux parents ce qui s’est passé et ils auraient compris.

A LIRE =>  Algérie - Maroc : rupture des relations diplomatiques, les Africains peinent à s'entendre !

 

Il leur demande de minimiser ce problème parce que c’est quelque chose qui arrive et il y a même des gens qui perdent la vie.

 

Pour lui, des malfrats auraient confondu le colis de copies à des billets de banque.

 

« Aujourd’hui, le grand banditisme gagne du terrain en Guinée. Peut-être, ils ont dû confondre le colis à des billets de banque. Ils vont penser qu’en emportant ce carton, ils se sont retrouvés dans les milliards », a-t-il ajouté.

 

Avant de terminer, il a fait savoir qu’il s’est rendu à Tamagali où le délégué  avait garé pour manger. Objectif,  attirer l’attention des autorités locales, les sages, la jeunesse et la protection civile.

 

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks